Auteur : luc

Ashdown Little Bastard, spécial…mais formidable !

Publié chez Audiofanzine en septembre 2019 Le Little Bastard c’est la caricature du choix irrationnel. Aujourd’hui les amplis sont de plus en plus petits, légers et puissants, lui est gros (pas énorme, mais quand même) lourd (une douzaine de kilos) et il fait 30 watts. Là ou l’équation s’inverse, c’est en ce qui concerne le son, le Petit Bâtard est à lampes et ça, ça change vraiment tout. Je l’avais acheté par curiosité pour voir ce que donnait un ampli à lampes, au fond persuadé que ça n’avait qu’un intérêt anecdotique. J’en ai trouvé un d’occase à prix correct et au moment où je filais les biftons à un tourangeau super sympa, persuadé que je me livrais juste à un test pour parfaire ma culture, j’envisageais déjà sa revente après avoir essayé, et être en mesure de dire en bombant le torse « un truc à lampes, pfff…je connais, c’est du marketing, un bon transo c’est aussi bien, c’est moins chiant et c’est plus léger ». Grossière erreur, mon Petit Bâtard va rester chez moi. Ce truc est une vraie merveille, originale, une fois qu’on a compris deux choses : – La première c’est comment il marche, il a unContinue readingAshdown Little Bastard, spécial…mais formidable !

Ashdown Little Bastard 30 settings template sheet

The Little Bastard passive EQ is tricky at first. Here is a simple PDF template to take note of the settings that work best for you : Download here -> LB30_Settings A good Ashdown video (showing the Drop Head 30 that is the same amplifier in luxury presentation) about some settings examples

Yorkville Y400B : Un cheval de trait (enfin.. un caribou de trait) …efficace

Je joue principalement dans des endroits où il y a du matériel et/où mon Ampeg SCR-DI fait l’affaire. À la maison j’ai un petit Phil Jones CUB100 qui est très bien. Je sors tellement rarement avec un ampli que j’avais revendu mon ancien matériel d’amplification (pour des raisons de brouzouf aussi..) Il s’est trouvé que cet été j’ai eu besoin d‘un ampli puissant et que je n’avais pas de sous. Je suis tombé sur AF sur un Y400B avec son 15 pouces (un Y115B donc) à très vil prix. j’étais coincé, je n’avais pas trop le choix, je l’ai acheté en me disant qu’au pire le SCR-DI compenserait. Excellente surprise. Yorkville (c’est la même boite que Traynor) c’est du canadien fabriqué à l’ancienne au royaume de la poutine. Mon ensemble est de 1993 (j’ai envoyé les numéros de série à Yorkville /Traynonr, les canadiens, répondent, sont cool, etc.), il a donc 26 ans, il ne fait strictement aucun souffle, pas de craquement rien, que dalle. La qualité de fabrication canadienne n’est a priori pas une légende. L’autre surprise c’est la puissance du bazar. 300 en 8 ohms et si je lui ajoutais un autre cab 400 (d’où le nom Y400B).Continue readingYorkville Y400B : Un cheval de trait (enfin.. un caribou de trait) …efficace

Les Paul revient sur sa carrière dans une interview inédite

Reverb (un site marchand de petites annonces) soigne son côté éditorial et publie une interview de Les Paul. Une interview qui est en fait une « compilation de mes différents entretiens en compagnie de Les Paul, depuis notre première rencontre en 1989, jusqu’à notre dernière entrevue, peu avant sa mort en 2009, à l’âge de 94 ans. » (c’est l’auteur qui parle, pas moi…). On peut y lire des trucs originaux comme : Pourquoi avoir changé votre nom (Lester Polfus) ? En fait, j’ai commencé par me faire appeler Rhubarb Red lorsque j’étais joueur de hillbilly, puis j’ai pris le nom Les Paul, en 1934, parce que je ne voulais pas qu’on confonde le joueur de country et celui de jazz, etc. Quand je passais sur NBC le matin, j’étais un joueur de musique hillbilly. Puis le midi, l’après-midi et le soir, j’étais un joueur de jazz. J’ai joué deux styles de musique différents sous deux noms différents. C’est à lire ici https://reverb.com/fr/news/les-paul-interview

Catastrophe : Ross Lowell est mort !!

Bon, alors on en a parlé moins que la mort de Johnny.. à tort parce que sans lui Johnny n’aurait probablement pas pu faire de concerts ou enregistrer de disques.. Johnny et tous les autres artistes toutes catégories confondues. Les enfants c’est le drame, Ross Lowell est mort (bon 92 balais on va pas non plus pleurer exagérément). C’est qui Ross Lowell ?….c’est un cinéaste américain, enfin un cameraman plus exactement, qui a commis assez peu d’oeuvres inoubliables.. à une exception, et quelle exception ! Ross Lowell c’est juste l’inventeur du Gaffer. Manquerait plus que Timothy S. Leatherman passe l’arme à gauche et le spectacle est mort.

Copyright © 2019 Luc Saint-Elie | My Music Band by Catch Themes