Yorkville Y400B : Un cheval de trait (enfin.. un caribou de trait) …efficace

Je joue principalement dans des endroits où il y a du matériel et/où mon Ampeg SCR-DI fait l’affaire. À la maison j’ai un petit Phil Jones CUB100 qui est très bien. Je sors tellement rarement avec un ampli que j’avais revendu mon ancien matériel d’amplification (pour des raisons de brouzouf aussi..)
Il s’est trouvé que cet été j’ai eu besoin d‘un ampli puissant et que je n’avais pas de sous.
Je suis tombé sur AF sur un Y400B avec son 15 pouces (un Y115B donc) à très vil prix.
j’étais coincé, je n’avais pas trop le choix, je l’ai acheté en me disant qu’au pire le SCR-DI compenserait.

Excellente surprise.
Yorkville (c’est la même boite que Traynor) c’est du canadien fabriqué à l’ancienne au royaume de la poutine.
Mon ensemble est de 1993 (j’ai envoyé les numéros de série à Yorkville /Traynonr, les canadiens, répondent, sont cool, etc.), il a donc 26 ans, il ne fait strictement aucun souffle, pas de craquement rien, que dalle. La qualité de fabrication canadienne n’est a priori pas une légende.
L’autre surprise c’est la puissance du bazar. 300 en 8 ohms et si je lui ajoutais un autre cab 400 (d’où le nom Y400B). Je l’ai utilisé avec le 15, à 300 donc et bien ça dépote. C’est pas des Watts de fillette.

La tête est lourde, je ne l’ai pas pesée, mais elle doit faire une bonne 12/15aine de kilos si ça se trouve un poil plus. Cela dit je l’ai récupérée avec un fly a poignée et le transport n’est pas compliqué, ça se porte à bout de bras sans problème.
Côté encombrement, c’est en gros l’équivalent un Hartke HA3500 pour prendre une référence courante. Il n’a pas de ventilo, ce qui est très cool pour la maison (depuis que je l’ai récupéré, je m’en sers à la maison, le Phil Jones est resté dans sa sacoche).

Côté caractéristiques :
À l’avant : un canal, deux entrées (normal et -6db) un équaliseur débrayable, un limiteur que je n’ai pas utilisé (j’ai un compresseur au besoin) et un contour dont je n’ai pas vraiment compris l’intérêt.
Une sortie ligne (en jack 6,35) une entrée FW et une boucle d’effet.
Un gain et un master
À l’arrière : deux sorties cab (jack), une sortie ligne (jack) et une boucle d’effet sur un seul jack (qui demande donc un câblage spécial du jack..étrange)
À noter donc que pour la sono il faut lui ajouter une boîte de DI sur la sortie ligne (normalement le gars du son déboule avec un cable XLR..)

Le son (c’est quand même à ça que ça sert)
Alors avant de donner un avis, une précision utile, ce qui suit concerne l’ensemble Y400B + Y115B, je n’ai pas utilisé la tête sur un/des autre/s cab/s
Le son est excellent, chantant, hyper musical et clair (ma basse principale, celle que j’utilse quasi exclusivement est une Precision 51 japonaise avec une électronique modifiée et un micro Hepcat). Il n’y a pas de disto, pour ça c’est pédale obligatoire, y compris à fort volume (et « fort volume » avec le Y400B c’est vraiment fort)
Le gain ne sert pas à distordre, il fonctionne un peu comme sur les Markbass pour régler le bon niveau de préamplification
Le son est bon, mais sans aucune personnalité. Cet ensemble ampli amplifie..un point c’est tout.

Il est bon, mais donc j’ignore si ça vient de l’ampli seul ou du cab ou de la combinaison des deux.

Ce 15 pouces est surprenant par sa clarté y compris en bas. A priori les HP des Yorkville de l’époque venaient de chez Eminence, je n’ai pas ouvert le mien.
Mon expérience en cab est courte, j’ai eu un 12 pouces Eden, très sympa et léger (cool pour un petit truc en bar en prenant le métro), mais un peu faiblard à l’usage, un 210 Markbass, excellent, mais manquant un peu de largeur d’épaules (j’imagine qu’il est conçu pour accompagner un 410) et surtout les cabs des salles de répète parisiennes (Luna Rossa surtout) donc soit des frigos Ampeg (j’adore) soit des ensembles Hartke (j’en ai jamais croisé un bien).
Les frigos ne sont pas terrassants tout en bas, mais ils sont tellement géniaux dans le très bas médium jusqu’en remontant, que ça passe à travers le boucan de la répète comme un pet sur une toile cirée, et manifestement ils sont totalement indifférents au niveau du volume, ils ne bronchent pas quand on envoie la sauce.
Les Hartke eux, doivent être bien à bas volume, mais des que ça pousse, ils partent en sucette, il faut monter le volume pour se faire entendre et au bout d’un moment on certes un gros bruit, mais pas trop de son précis (que les fans de Hartke ne m’envoient pas de cailloux, si ça se trouve c’est juste que les cabs Hartke supportent mal l’usage intensif et pas toujours soigneux des salles de répète).

Ce cab donc (avec le Y400B) est plutôt du côté de la précision des frigos Ampeg (mais sans la coloration Ampeg, le Y400B comme je le disais est très droit, transparent, etc..). La définition est surprenante, rien à envier à un 12 mais avec l’épaisseur et la présence d’un 15.

L’ensemble donc avec la tête Y400B donne un son assez droit, musical, et très puissant, mais donc strictement sans aucune disto.. et on pourra donc dire sans aucune personnalité. Pédale obligatoire pour pas mal d’usages.

Ma conclusion à moi que j’ai
Bref au prix ou on les trouve c’est pas l’ampli du siècle, mais c’est vraiment une super affaire pour les bassistes désargentés qui ont déjà une boîte de couleurs (pedalboard) et qui ont besoin de puissance avec une fiabilité manifestement à toute épreuve.
Par certains côté ça fait penser à certains vieux trucs Peavey : pas le son de la décennie pour les puristes amoureux de la vibration du hertz ultime, mais des prestations plus qu’honnêtes dans la vraie vie des gens qui s’en servent pour jouer, avec et une fabrication traditionnelle (lourde donc) à l’épreuve des balles.

Note : J’en dis le plus grand bien à cause de son rapport prestations/fiabilité/prix. Ce n’est pas un ampli « fun ». C’est un cheval de trait solide, efficace et qui fait le job. Pour l’originalité faut aller voir ailleurs.
Par exemple, à poids/encombrement comparables, c’est à mon avis un meilleur plan que la tétrachiée de Hartke HA qu’on trouve en occase, et c’est un chouille plus puissant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2019 Luc Saint-Elie | My Music Band by Catch Themes