La leçon d’Amérique


En attendant que ma cafetière remplisse son office, je jette un oeil aux news. L’actualité internationale est limpide : Trump c’est LE mal.
À titre personnel, je trouve l’émotion devant les Trumpitudes aussi inquiétante que ces dernières. Cette émotion montre bien qu’on vote en fonction de l’émotion suscitée par les communicants des candidats et pas en fonction d’une idée ou d’un programme. Trump ne fait rien d’autre que ce qu’il a annoncé.. ce qui n’est pas si courant, on peut au moins lui reconnaître ce mérite.

En fait Trump est un mec super novateur, une sorte de précurseur, un OVNI salutaire. Pour la première fois depuis longtemps un politicien fait ce qu’il a annoncé pendant sa campagne.. forcément ça émeut on a pas l’habitude, ça choque. Il est vrai que de ce côté-ci de l’Atlantique, on a plutôt l’habitude d’avoir une demi-érection devant un type arrivé sur un malentendu parce que le pressenti est tombé pour viol, et qui nous annonce que son ennemi c’est la finance pour dans la foulée nommer comme ministre de l’économie un gars entré en politique par le PS parce que à droite c’était bouché, lequel une fois nommé après avoir annoncé qu’il n’était pas du tout socialiste se dépêche de générer une loi sur le travail que même la droite n’aurait même pas oser proposer de peur de… là on est dans le normal.

Incidemment, faire ce qu’il annonce, François Fillon a qui on fait bien des misères est exactement dans le même cas

..ok ok on pourra objecter qu’il a parfois un peu exagéré

À propos de ce pauvre François, ce que je trouve scandaleux, ce n’est pas qu’il ait piqué des monceaux d’argent public (sur ce point mon petit doigt me susurre qu’il doit être loin d’être le seul, et à sa place si ça se trouve j’aurais fait pareil) .
Ce que je trouve scandaleux c’est qu’à priori c’est légal, qu’à priori il est prévu qu’il soit possible de piocher à pleines mains dans les caisses de l’état (façon allégorique de désigner le pognon de nos impôts) sous des prétextes fallacieux (euphémisme).
Le simple fait que l’éventuelle légalité de ce braquage n’ait pas provoqué plus de remous en dit long sur le fonctionnement de notre monarchie république.

Je ne rêve pas de tel ou tel candidat, je rêve à titre personnel d’un président qui soit un simple employé de la République, un employé en charge de mettre en œuvre un programme, une direction, sur lequel une majorité de mes concitoyens s’est prononcée. Ça se fait plus ou moins dans les pays du Nord et je n’ai pas l’impression qu’ils soient éminemment plus malheureux que nous.… bon, la cafetière siffle, j’arrête avant de dire des conneries.

Ah si… ami journaliste, tu devrais jeter un oeil à ça, je subodore que ça doit marcher aussi chez nous :

À l’heure du Big Data et autres rigolades, il est un peu surréaliste que la seule chose que Big Brother ne watche pas, ce soit les bobards de nos représentants. Les rubriques « décodage » et autres pitreries dont se glorifient les journaux sont une honte, qui valide le fait qu’on peut dire absolument n’importe quoi sans risque d’être démenti, si ce n’est plus tard, lorsque les regards sont tournés ailleurs, vers d’autres bobards en cours. En 2017 il devrait être possible à n’importe qu’elle émission de télé de vérifier en temps  quasi réel, les affirmations proférées sur son antenne.

Et merde, j’avais dit que j’arrêtais avant de dire des conneries…..

Panama Papers vus de ma (petite) fenêtre

montecristi-panama-hat

J’étais pas là, j’étais loin et donc je découvre cette histoire avec un poil de retard…. d’où la naïveté indéniable de ce qui suit, et dont je m’excuse par avance.

– Coté show on avait pas vu ça depuis longtemps et on apprend plein de trucs invraisemblables (Balkany serait un escroc, Platini un mec louche etc.) dans des émissions d’infotainement avec grand renfort d’effets de manche (il manque des dinosaures volants mais ça coûte cher).

– Il s’avère que le leak aurait pu être un poil téléguidé … énorme surprise, parce qu’il paraissait évident jusque là que le gus, après être allé recopier les secrets de Poutine, est sorti de son bureau avec une clé USB de 2,6 To dans la pocket pour aller tranquilou voir des jeunes journalistes allemands.

– les Journaux invités à la table ne pouvaient décemment pas communiquer les sources des docs au bon peuple trop con pour les comprendre, d’autant que si espionner le bon peuple est parfaitement normal et légitime, si tenter de lui pondre à date régulière des lois péri-liberticides sur le contrôle de ses communications est tout à fait normal, que ce même bon peuple aille fouiner dans ces 2,6 To pour s’apercevoir que le prince X a un bouton sur le nez et couche avec l’intendant du banquier Y, ça c’est complètement insupportable….. ah si finalement comme ça grogne, magie , ça sera partiellement possible en mai à priori.

– Maintenant que le Panama a bien fait vendre du Paper, on peut aller se coucher, et on évitera de se poser trop de questions, par exemple pourquoi parmi les noms cités on trouve Salman Al-Saoud, roi d’Arabie saoudite , un type qui a priori n’a pas trop à se soucier des lois, fiscales ou pas, de son pays (c’est lui qui les fait) et incidemment donc, à quoi/qui sert le pognon manifestement habilement planqué (à moins que ce soit pour financer les billets d’avions lors des week-ends shopping (légion d’honneur en France, pudding à Londres etc..)

– Maintenant qu’on sait que les méchants sont très méchants, que les escrocs sont malhonnêtes et que les riches et puissants ont méchamment tendance à se tirer avec la caisse, il faut quand même voir les bons côtés de la chose : #PanamaPapers, c’est bon pour le business

 

À suivre peut-être..ou pas.

Super découverte : 1 Hebdo

20793985814_716fbfc2ae_oUn tiers par jalousie, un tiers par mauvaise foi, un tiers par énervement sincère, et un tiers parce qu’ils le méritent (fais pas chier, les maths ça a jamais été mon fort), j’aime bien dire du mal de mes ex-confrères journalistes.
Profitant d’une promo, je suis en train de lire 1 Hebdo (un hebdo mono-page et mono-sujet lancé par Eric Fottorino, ancien de Libé puis du Monde où il a succédé à Edwy Plenel avant de se faire virer à l’arrivée de Mathieu Pigasse) et bien c’est pas loin de ce qu’un bon journal de 2015 devrait être…je suis impressionné.

Un journal mono-sujet ça peut sembler spécial, spécial.. au fond pas tant que ça, logique je dirais plutôt.

En 2015 remplir a tout prix un quotidien avec les conneries de la veille c’est complètement idiot et ça amène a empiler des enquêtes bâclées, des interviews indigentes (au point que sont nées des rubriques de rétropédalage, Le Vrai du Faux chez France Inter, les poussées acnéiques de Joffrin , ou la rubrique Desintox chez Libé etc.. qui accréditent qu’on peut vraiment dire n’importe quoi a un journaliste, le démenti, si démenti il y a… rare … sera diffusé plus tard dans une sous-rubrique dédiée), des compilations de petites phrases politiques dont tout se monde se fout en dehors du genre de gravité du microcosme bcbg parisien etc..

L’idée d’un seul sujet à la fois, touchant à l’actualité et traité sous différents angles, pas forcément d’accord entre eux, je trouve que ça correspond bien mieux à ce que devrait être un journal aujourd’hui
Je ne sais pas s’ils s’en sortent financièrement parce que le papier a tellement fait pour convaincre qu’il était salutaire de se passer de lui que ça doit pas être simple, mais franchement la démarche est intéressante.

Et donc la marmotte plie le téléphone dans le papier alu

Ce qu’il y a de bien en ce début d’année 2014 riche en informations passionnantes sur la marche du monde, c’est ce sentiment de ne pas du tout être pris pour des buses et d’être bien informés par des journalistes qui font un super boulot.
Le pompon a été décroché en ce 12 mars de l’an de grâce 2014 par l’affaire des écoutes de l’ancien président Nicolas Sarkozy.

D’un côté nous avons un ancien président de la République, ex Ministre de l’intérieur entouré de gens spécialistes de la sécurité, en pleine tourmente juridique à ramifications multiples et aux prises avec des juges qui rêveraient de se le faire, et qui se fait bêtement gauler en utilisant un téléphone prépayé acheté sous un faux nom. Cette histoire est comme on dit en termes techniques « vachement crédible »
Xavier Delaporte dans sa chronique de ce matin sur France Culture résume remarquablement bien les choses. C’est à lire/écouter ici

De l’autre côté nous avons un gouvernement qui ignorait que le Président précédent était sur écoute.
Je vous suggère un test simple sous réserve que vous ayez dans votre entourage quelqu’un ayant fréquenté les ministères. C’est mon cas, j’ai fait le test, c’est assez édifiant.
Soumettez-lui la phrase suivante : l’ancien président de la République était sous écoute et les ministres du gouvernement actuel n’étaient pas au courant.
Si vous avez les tympans fragiles, prévoyez de vous équiper de ces systèmes de protection de l’on vend aux jeunes à l’entrée des festivals musicaux pour préserver leur audition, parce que pour peu que votre interlocuteur ait le fou rire sonore, ça risque de vous secouer velu le cérumen.

Pour paraphraser Philippe Meyer : le ciel vous tienne en joie…