La technologie

Aujourd’hui…
Je suis responsable de la formation et de la communication sur les technologies pour un constructeur japonais.

Comment tout cela à commencé…
De la technologie il y en a dans toutes les rubriques qui décrivent mon activité passée ou présente, cependant je dois préciser une chose, je ne suis pas informaticien. Etrange de commencer par cette affirmation (presque une menace), pourtant je ne suis pas informaticien. J’ai à le répéter de temps à autres car la technologie est tellement omniprésente dans mon parcours professionnel ces 10 dernières années (et mes intérêts personnels) qu’une partie de mon entourage, y compris professionnel est persuadé du contraire. Cette ambiguïté me poursuit toujours, et lorsque j’étais journaliste, cela a été une étiquette extrêmement adhésive et parfois (souvent) pénible.

Si j’insiste sur le fait que je ne suis pas informaticien c’est que si la technologie m’intéresse (me passionne même) c’est non pas en elle-même, mais pour ses usages, notamment en termes de communication

J’ai tellement frayé avec la technologie que j’en suis devenu un spécialiste relativement pointu. J’ai par exemple créé ce qui a été le premier serveur d’information sur les technologies Java serveur à une époque ou pas grand monde ne savait ce que c’était (cela s’appelait Servlets Taverne, le site n’existe plus mais il doit en rester quelques scories dans les bases des moteurs de recherche).
J’ai passé énormément de temps dans les laboratoires de recherches de la Silicon Valley à l’époque ou je travaillais pour Le Monde Informatique etc…

Dans ce contexte, j’ai également effectué plusieurs travaux de recherche, des études, comme par exemple une étude sur les solutions de commerce électronique pour Ajour/La Tribune

Je suis graduellement devenu un spécialiste des technologies pointues, pour exemple un message reçu par un service de presse après une interview et que l’attachée de presse a eu l’amabilité de me faire suivre (pour des raisons évidentes, il s’agissait d’un mail interne, j’ai masqué les noms):

From: xxxx < xxxxx @xxxx.fr >
X-Autoresponder: AutoResponder 2.0
To: « ‘lse@saint-elie.com' » < lse @saint-elie.com >
Subject: Commentaires de Rick Rxxx après son press tour en France
Date: xxxxxx 13:25:33 +0100
X-Mailer: Internet Mail Service (5.0.1460.8)
X-MIME-Autoconverted: from quoted-printable to 8bit by imaginet.fr id NAA14606

Luc,
Je te copie le commentaire que Rick Rxxxxx a fait de toi après le Press Tour XXXX:
« Magazine: Le Monde Informatique Journalist: Luc SAINT-ELIE
Wow. The sharpest, best informed journalist I’ve met in a long time. He knew his stuff on subjects ranging from database connectivity and e-commerce stuff and both hand-coding and visual development tools. If we’re ever
looking for a sharp guy to pick their brain in France, this is clearly the guy. […]
Unfortunately, he was out of business cards so I don’t have all his contact information but XXXX at XXXXX can supply that. »