La leçon d’Amérique


En attendant que ma cafetière remplisse son office, je jette un oeil aux news. L’actualité internationale est limpide : Trump c’est LE mal.
À titre personnel, je trouve l’émotion devant les Trumpitudes aussi inquiétante que ces dernières. Cette émotion montre bien qu’on vote en fonction de l’émotion suscitée par les communicants des candidats et pas en fonction d’une idée ou d’un programme. Trump ne fait rien d’autre que ce qu’il a annoncé.. ce qui n’est pas si courant, on peut au moins lui reconnaître ce mérite.

En fait Trump est un mec super novateur, une sorte de précurseur, un OVNI salutaire. Pour la première fois depuis longtemps un politicien fait ce qu’il a annoncé pendant sa campagne.. forcément ça émeut on a pas l’habitude, ça choque. Il est vrai que de ce côté-ci de l’Atlantique, on a plutôt l’habitude d’avoir une demi-érection devant un type arrivé sur un malentendu parce que le pressenti est tombé pour viol, et qui nous annonce que son ennemi c’est la finance pour dans la foulée nommer comme ministre de l’économie un gars entré en politique par le PS parce que à droite c’était bouché, lequel une fois nommé après avoir annoncé qu’il n’était pas du tout socialiste se dépêche de générer une loi sur le travail que même la droite n’aurait même pas oser proposer de peur de… là on est dans le normal.

Incidemment, faire ce qu’il annonce, François Fillon a qui on fait bien des misères est exactement dans le même cas

..ok ok on pourra objecter qu’il a parfois un peu exagéré

À propos de ce pauvre François, ce que je trouve scandaleux, ce n’est pas qu’il ait piqué des monceaux d’argent public (sur ce point mon petit doigt me susurre qu’il doit être loin d’être le seul, et à sa place si ça se trouve j’aurais fait pareil) .
Ce que je trouve scandaleux c’est qu’à priori c’est légal, qu’à priori il est prévu qu’il soit possible de piocher à pleines mains dans les caisses de l’état (façon allégorique de désigner le pognon de nos impôts) sous des prétextes fallacieux (euphémisme).
Le simple fait que l’éventuelle légalité de ce braquage n’ait pas provoqué plus de remous en dit long sur le fonctionnement de notre monarchie république.

Je ne rêve pas de tel ou tel candidat, je rêve à titre personnel d’un président qui soit un simple employé de la République, un employé en charge de mettre en œuvre un programme, une direction, sur lequel une majorité de mes concitoyens s’est prononcée. Ça se fait plus ou moins dans les pays du Nord et je n’ai pas l’impression qu’ils soient éminemment plus malheureux que nous.… bon, la cafetière siffle, j’arrête avant de dire des conneries.

Ah si… ami journaliste, tu devrais jeter un oeil à ça, je subodore que ça doit marcher aussi chez nous :

À l’heure du Big Data et autres rigolades, il est un peu surréaliste que la seule chose que Big Brother ne watche pas, ce soit les bobards de nos représentants. Les rubriques « décodage » et autres pitreries dont se glorifient les journaux sont une honte, qui valide le fait qu’on peut dire absolument n’importe quoi sans risque d’être démenti, si ce n’est plus tard, lorsque les regards sont tournés ailleurs, vers d’autres bobards en cours. En 2017 il devrait être possible à n’importe qu’elle émission de télé de vérifier en temps  quasi réel, les affirmations proférées sur son antenne.

Et merde, j’avais dit que j’arrêtais avant de dire des conneries…..

Panama Papers vus de ma (petite) fenêtre

montecristi-panama-hat

J’étais pas là, j’étais loin et donc je découvre cette histoire avec un poil de retard…. d’où la naïveté indéniable de ce qui suit, et dont je m’excuse par avance.

– Coté show on avait pas vu ça depuis longtemps et on apprend plein de trucs invraisemblables (Balkany serait un escroc, Platini un mec louche etc.) dans des émissions d’infotainement avec grand renfort d’effets de manche (il manque des dinosaures volants mais ça coûte cher).

– Il s’avère que le leak aurait pu être un poil téléguidé … énorme surprise, parce qu’il paraissait évident jusque là que le gus, après être allé recopier les secrets de Poutine, est sorti de son bureau avec une clé USB de 2,6 To dans la pocket pour aller tranquilou voir des jeunes journalistes allemands.

– les Journaux invités à la table ne pouvaient décemment pas communiquer les sources des docs au bon peuple trop con pour les comprendre, d’autant que si espionner le bon peuple est parfaitement normal et légitime, si tenter de lui pondre à date régulière des lois péri-liberticides sur le contrôle de ses communications est tout à fait normal, que ce même bon peuple aille fouiner dans ces 2,6 To pour s’apercevoir que le prince X a un bouton sur le nez et couche avec l’intendant du banquier Y, ça c’est complètement insupportable….. ah si finalement comme ça grogne, magie , ça sera partiellement possible en mai à priori.

– Maintenant que le Panama a bien fait vendre du Paper, on peut aller se coucher, et on évitera de se poser trop de questions, par exemple pourquoi parmi les noms cités on trouve Salman Al-Saoud, roi d’Arabie saoudite , un type qui a priori n’a pas trop à se soucier des lois, fiscales ou pas, de son pays (c’est lui qui les fait) et incidemment donc, à quoi/qui sert le pognon manifestement habilement planqué (à moins que ce soit pour financer les billets d’avions lors des week-ends shopping (légion d’honneur en France, pudding à Londres etc..)

– Maintenant qu’on sait que les méchants sont très méchants, que les escrocs sont malhonnêtes et que les riches et puissants ont méchamment tendance à se tirer avec la caisse, il faut quand même voir les bons côtés de la chose : #PanamaPapers, c’est bon pour le business

 

À suivre peut-être..ou pas.

Scoop : Amazon invente une technologie pour déconnecter la réflexion

Amazon n’est pas une entreprise très diserte sur ses activités mais publie néanmoins quelques chiffres (flatteurs, forcément flatteurs) qui permettent d’avoir une petite idée des opérations du géant américain.
Ainsi il y a pile un an, pour le CyberMonday 2012 Amazon avait communiqué quelques données ou l’on peut lire (je résume)

Shipping:

Amazon customers took advantage of free shipping over the holidays, saving hundreds of millions of dollars with Amazon Prime and Free Super Saver Shipping.
On its peak day, Amazon’s worldwide fulfillment network shipped over 15.6 million units across all product categories.
The last Prime One-Day Shipping order that was delivered in time for Christmas was placed on Dec. 22 at 11:52 p.m. PST and shipped to Fayetteville, GA. The item was Roxy Women’s Hot Cocoa Slippers.
The last Local Express Delivery order that was delivered in time for Christmas went to Seattle, WA. It was a Case Logic 14.1-Inch Laptop Attaché that was ordered at 11:44 a.m. PST on Christmas Eve and delivered at 2:44 p.m. PST.

Pour ceux qui serait mal à l’aise avec la langue de Clint Eastwood, On its peak day, Amazon’s worldwide fulfillment network shipped over 15.6 million units across all product categories signifie que le jour le plus chargé, Amazon a expédié 15,6 millions de produits dans le monde toutes catégories confondues.
Pour ceux qui seraient mal à l’aise avec l’arithmétique, il y a 3600 secondes par heure et 24 heures par jour soit (on retient son souffle) : 86400 secondes par jour.
Et je retiens deux, donc je divise 15,6 millions par 86400 ce qui nous donne…180 produits acheminés à la seconde. On va dire que le client Amazon est un boulimique et qu’il commande ses produits 10 par 10 donc cela nous donne 18 paquets expédiés à la seconde.

Le record a été établi le 26 novembre 2012 avec 26,5 millions de produits expédiés worldwide toutes catégories confondues, ce qui nous donne 306 produits à la seconde.

Cette journée s’annonce triste, voilà de quoi rigoler un bon coup

monde_amazon

Je sais, il est malséant de se moquer des pauvres gens du Monde qui sont innocents dans cette ridicule affaire (l’explication est plus bas) d’autant qu’il ne sont pas seuls

Etc, etc…
La source de tout ça ?
Une interview du génial (le mot est faible en l’espèce, La Poste en France avait tenté ce genre de poisson d’avril sans sans grand succès, alors que là c’est le carton intégral) Jef Bezos (ci-devant patron d’Amazon) dans le magazine 60 minutes de la chaine US CBS.

Drone-La-Poste_scalewidth_460
Le drône de la poste…

Le truc qui tue c’est que cette déclaration a été traitée avec une nouvelle technologie ultra-secrète sortie des services de R&D d’Amazon (son nom de code serait « Comm/Marketing »)  et qui a le pouvoir magique de déconnecter la réflexion, du coup personne ne s’est demandé si cela était légalement possible (ça n’est pas le cas) et surtout si cela était réaliste (euh.. comment dire, les mots me manquent..)….

Je recommande à Vincent Peillon pour régler une bonne fois pour toutes le pataquès des rythmes scolaires, d’annoncer qu’un commando de trois cuisiniers d’élite va sillonner la France en vélo pour aller préparer école par école la bouffe dans chaque cantine scolaire de France.

Mon cher ami raciste et autres arithmétiques

Mon ami raciste je te dois un aveu, tu me manque parfois. Au fond, je crois que je t’aime bien. Enfin non, je ne t’aime pas bien, je te hais même, mais en même temps je t’aime bien. Tu es un type rassurant, un sale type, mais un sale type rassurant, prévisible, stable, sûr, un sale type sur qui on peut compter, sur qui je peux compter.

Tu te souviens lorsque nous étions petits à l’école ? J’aime bien cette époque, parce que lorsque j’étais petit à l’école j’étais grand et gros et toi pas toujours, et au décompte des mandales globalement on peut dire que j’avais un peu d’avance. Bon ok ensuite tu as grandi toi aussi et tu t’es dépêché de rétablir la balance.

Ensuite ado puis jeune adulte on peut considérer que globalement nous en sommes parvenus à un rassurant équilibre des résultats de baston.

Ce que j’aime bien chez toi mon ami raciste, c’est que je ne t’ai jamais vu avancer masqué. T’es un gars clair, franc du collier.
On s’est haï, on se hait toujours, mais on se hait clairement sans ambigüité. Oui je le confesse mon ami, mon cher ami raciste, je t’éviscèrerais volontiers avec une petite cuillère rouillée et je sais que de ton côté c’est avec joie que tu me réduirais en bouillie à grands coups de batte de base-ball.

Mais bon, je suis là pour te dire à quel point tu me manques, en un seul morceau et toi-même tu es encore en état de me lire, parce que nous vivons dans un pays démocratique où les institutions ont pour fonction précisément de nous empêcher de donner libre cours à nos bas instincts.

Au fond on s’équilibre, on se complète. Si je n’existais pas tu ne saurais quoi faire de tes trop plein de fiel et si tu n’existais pas peut-être me détesterais-je à détester quelqu’un d’autre, quelqu’un de moins consensuellement détestable que toi.

Tu vois t’es un sale con, mais je t’aime bien. Et puis depuis le temps je te connais.
Je sais, t’es pas un intello et les débordements affectifs c’est pas trop ton truc, d’ailleurs si t’avais l’affect moins en vrac sans doute que tu ne serais pas mon très cher ami raciste. Du coup là tu dois te demander pourquoi je te raconte tout ça.

Je te raconte ça parce que hier j’ai écouté la radio la journée (j’étais en auto) et le soir j’ai lu les infos… et franchement je trouve que ce que l’on est en train de te faire est dégueulasse.

Non seulement c’est dégueulasse mais moi personnellement ça ne m’arrange pas du tout. Je te l’ai dit tout à l’heure, je t’aime pas, mais j’apprécie le fait que tu sois franc du collier. Avec toi les problèmes on se les règle à l’ancienne, clair net et précis.

Les mecs que je vois touiller la bouillasse bien pensante depuis hier, eux, je ne les sens pas.

On vit un monde de cons, remarque, et c’est un truc que je suis sur que tu n’as pas manqué de noter : moins nos responsables sont gaulois plus ils haïssent l’étranger, leur semblable. Il y a quelques temps les choses ont dégénéré avec un fils d’émigré hongrois soutenu par le fils d’une libanaise né au Maroc et marié avec une tunisienne et là c’est un espagnol naturalisé de fraîche date qui a pris la relève.

Mon cher vieux pote raciste je te plains, s’y retrouver dans un bordel pareil ça ne doit pas être simple et ça laisse à réfléchir sur le rapport au corps, à la peau, aux autres, aux parents, sur la peau fantasmée etc. Ok ok… je te fais chier je le sens bien.

Je voulais juste que tu saches mon ami raciste, que je te sais gré de rester fidèle à ce que tu es et de ne pas t’adonner au concert de pleureuses qui dégouline sur les ondes en ce moment.

De quoi je parle ? t’es con ou quoi ? enfin oui t’es con, je sais, mais fais un effort quand même ! Tu n’es pas au courant ? une feuille de chou fasciste confidentielle a publié une « Une » de feuille de chou fasciste confidentielle et depuis toute la classe politique gauche droite, entre les deux, extrême des deux, s’est mise à lui faire de la promo, même tes potes du FN

Et franchement c’est de la putain de bonne promo, tu peux ranger tes chaussures à clous, tes bombers et tes battes, là t’es clairement dépassé par le truc. Has been gars, totalement.

De la bonne promo et le rigolo de l’affaire c’est que pendant ce temps l’école est à feu et à sang à cause d’une ridicule histoire de rythme scolaire.

Le rapport ? T’es vraiment con mon vieux pote raciste, t’en tiens une couche, le rapport c’est que si on voulait réellement faire taire les néos racistes bobos, ceux qui essaient de te piquer ta place, il suffisait de les renvoyer à l’école.

Taubira (fais pas cette grimace, elle est noire, je sais) est de Guyane, la Guyane est française depuis 1600. En gros les pseudo blondinets et leur marmaille qui glapissent sur son passage devraient périr de honte eux qui à côté d’elle sont probablement des immigrés de Xème génération qui osent se moquer d’une française franchement plus de souche qu’eux.

Bref, ce n’est pas avec de l’indignation de supermarché qu’on pourrait la soutenir cette pauvre Christiane qui a du en entendre d’autres (mon petit doigt me susurre qu’elle a dû elle aussi se castagner avec toi à l’école, tu étais là-bas aussi hein enfoiré ?), mais avec un zeste d’éducation.

Bon toi mon vieux pote raciste de l’éducation t’en as pas eu, mais eux, tous ces cravatés de droite et de gauche qui glapissent (glas pisse ?) en cœur, ils sont censés en avoir un peu.

J’entendais hier Manuel Carlos Valls, celui qui il y a peu expliquait à propos des roms «J’aide les Français contre ces populations, ces populations contre les Français. » faire une demi hémorroïde à cause de l’histoire de cette feuille de chou fasciste. Il ne manque pas d’air. Lui par exemple (il est loin d’être le seul, mais c’est celui qui est à la mode) c’est exactement l’inverse de toi, un raciste mais un raciste mondain, planqué, bien peigné, bien pensant, c’est pour ça que de très loin je te préfère à lui.

Ils étaient où d’ailleurs ces pleureurs de gauche et de droite lorsque le susnommé faisait ses déclarations sur les roms ?
En fait il n’y en a qu’un seul qui a dit un truc intelligent, c’est le vieux Cohn Bendit qui n’est que rarement le dernier pour dire une ânerie mais qui ce jour-là a eu un éclair de lucidité, il a simplement fait remarquer « Oui, un camp illégal pose des soucis. Mais où est le camp légal, alors ? » pas con le Dany …

Ca me ramène à l’arithmétique ça. Clairement un noir vaut plus qu’un rom, et comme un blanc vaut plus qu’un noir et que moi je suis à moitié noir à moitié blanc, combien je vaux de roms ?
Pas simple hein ? D’autant que ma moitié noire (martiniquaise) est sans doute plus française que ma moitié blanche (rhônalpine).
La Martinique est devenue française en 1654 à une époque où les savoyards étaient italiens, ou les parents de Christian Estrosi étaient de futurs « immigrés de Xième génération » et je ne te parle même pas des parents de la petite fille à la banane, si ça se trouve ils n’étaient même pas Français.

Dis-moi mon vieux pote raciste, ça te file pas des frissons d’horreur ça ? tous ces pas français qui se foutent de la gueule de plus français qu’eux mais qui ont tellement merdé à l’école qu’ils n’ont pas appris que dans le royaume de France tout le monde n’est pas blond, voire pire, que pas mal de ses plus anciens sujets sont franchement crépus..

Tu vois toi mon vieil ami raciste t’es inculte mais t’as jamais prétendu être autrement, contrairement aux pleureuses que j’ai entendu hier toute la journée.

Mon cher vieil ami raciste, je comprendrais que tout ça te débecte autant que moi, si tu décides de t’acheter un bonnet rouge et de cramer des pneus pour manifester contre cette concurrence dégueulasse, je serai à tes cotés, compte sur moi.
Ensuite t’amène la bière, j’apporte le Banania et on s’écoutera quelques sketches de Coluche et on matera quelques bouquins de Desproges histoire de se foutre de la gueule des noirs des juifs des arabes et des beaufs franchouillards, ensuite on se foutra sur la gueule tous les deux parce qu’il y a quand même des traditions qui se respectent.

Des urnes, des hommes, des femmes, des chevaux

Il est intéressant qu’au moment ou on légalise le droit de cuissage, on ne parle au sujet de cette élection que d’hommes (Hollande, Sarkozy etc…) alors que c’est fondamentalement une affaire de femmes (et de cheval) :
Carla qui doit se demander si elle a vraiment opté pour le bon cheval
Ségolène qui doit se bouffer les doigts d’avoir quitté ce qui s’avère au bout du compte être le bon cheval
Valérie qui doit se demander ce matin si elle ne devrait pas essayer de marcher sur l’eau parce que c’est un vrai miracle qu’elle a réalisé en transformant en très peu de temps un dessert lacté flasque en cheval de course.
Marine qui doit se dire que tout se déroule selon les plans et que la phase 2 de sa stratégie va pouvoir commencer.