Le Monde de l’Image (mai-juin 2012)

Une interview au sujet du wi-fi.
Je suis toujours amusé par les modes chez les journalistes, en ce moment c’est le wi-fi dont on me parle beaucoup.
Pour la petite histoire, le wi-fi sur les appareils photo n’a rien de nouveau, à ma connaissance le premier à l’avoir annoncé est Kodak avec son Easyshare One en 2005 (pas tout j’eune dis-je) lequel Kodak s’était fait souffler la vedette par Nikon qui en pratique a été le premier a commercialiser chez nous un compact wi-fi.
Pour les amateurs de trip vintage, voici une petite vidéo faite à l’époque lors de la présentation de l’Easy Share One. On notera la diminution de la taille des appareils en un peu moins de 10 ans…

Panasonic a eu une version wi-fi du TZ5 (le TZ50) et aujourd’hui propose une version wi-fi d’un compact bijou un poil haut de gamme le FX90 entièrement pilotable à distance depuis un iPhone ou un téléphone Android et dont le firmware vient juste d’être mis à jour.

Actuellement pour des raisons d’usage perso je photographie avec un Lumix GX1 équipé d’une carte Eye-fi qui marche au poil et me permet de faire passer les photos du GX1 vers mon HTC pour ensuite les faire suivre par email ou vers un réseau social.

Bref, vraiment rien de nouveau sous le soleil, mais le wi-fi semble à la mode ces temps-ci.

Interview chez BFM

[media id=6]

Rapide interview ce matin dans Good Morning Business de Stéphane Soumier sur BFM Radio autour de la télévision en 3D.
Panasonic va renouveler lors du CES la démonstration qui avait bluffé l’assistance lors du CEATEC (salon nippon) en fin d’année dernière.
Elle repose sur une extension de la spécification Bluray (que Panasonic vient de proposer à la Blu ray Disc Association).
En gros le disque contient deux versions du film, une destinée à l’œil droit une destinée à l’œil gauche, le signal (qui est donc en 2x60i soit 120i) est véhiculé en HDMI jusqu’à un écran capable d’afficher une fréquence pareille. La démo repose sur le 103 pouces Panasonic qui permet ce genre d’affichage.
Le spectateur porte une paire de lunettes spéciales, qui disposent d’un système de polarisation électronique cadencé sur la fréquence des images (l’œil droit voit puis l’oeil gauche etc.., le cerveau reconstitue l’image en 3D).
La différence avec ce qui a été fait jusque là (avec les lunettes rouges et vertes) c’est que fondamentalement il s’agissait d’un bricolage avec deux demi images. La capacité importantes du Blu ray permet d’avoir une image full HD complète pour chaque œil, ce qui donne un résultat assez scotchant.

En pratique il ne s’agit pas de regarder le JT en 3D. Hollywood est très intéressé par la 3D et un certain nombre de films sont tournés en 3D. le débouché économique du cinéma est de plus en plus la TV et la diffusion DVD/Blu ray il est donc logique qu’à terme la 3D arrive dans les salons.