Jad Wio au SuperSonic

Histoire de faire la nique à 2016 qui n’aura pas réussi (en dépit d’efforts méritoires) à éradiquer totalement les années 80, Jad Wio était en concert intimiste dans la petite salle du SuperSonic (ex-OPA) vers la Bastille.
Le son était épouvantable, mais l’esprit était là et le concert était vraiment top…

Jazz et bouquins

Dans le cadre du programme de résidences de la région Île de France, l’écrivain Franck Medioni, tient une « résidence d’écrivain » donc, à l’excellente librairie La Manoeuvre sise 58 rue de la Roquette vers la Bastille à Paris.
Concrètement, cela consiste en une soirée par mois (environ) pendant un an, autour d’un musicien de jazz historique.
Ce 8 février, pour la première édition, c’est Louis Armstrong qui était à l’honneur.
F. Médioni est accompagné pour cette manifestation par un trio de musiciens qui improvisent autour du thème de la soirée : le batteur Sylvain Darrifourcq, le saxophoniste Antonin Tri-Huang et à la contrebasse Thibault Cellier, tous trois vraiment excellents.

Le programme (avec les dates, les thèmes et tout et tout) est ici

Franck Médioni et Sylvain Darrifourcq (batterie)
Sylvain Darrifourcq (batterie), Antonin Tri-Huang (saxophones) et Thibault Cellier (contrebasse).

Geddy Story

Il doit y avoir une malédiction avec les groupes utilisant des bassistes intéressants . Mr Big par exemple est passé totalement inconnu chez nous (et pourtant Sheehan dans ses bons jours…), Dream Theater est passé un peu innapperçu chez nous (et pourtant John Myung.. comment dire) . Conformément à cette malédiction, les canadiens de Rush sont totalement inconnus chez nous. Geddy Lee le bassiste de Rush est donc un bassiste logiquement totalement inconnu chez nous en dehors du petit cercle des bassistes (il a des basses Fender à son nom), mais c’est le bassiste qui me fascine le plus, un des types qui pratiquent la basse comme un instrument comme les autres et pas seulement comme un associé naturel du batteur.
Ce petit film (à l’américaine), retrace (rapidement)  la vie/carrière de Geddy…

Un brin d’historique sur Rush aussi ici