La formation

Aujourd’hui…
Je travaille chez un constructeur japonais, pour qui j’assure la formation de divers publics aux technologies du groupe.

Comment tout cela à commencé…
J’ai commencé à faire de la formation en 1986. Je travaillais alors comme professeur de technologie dans une école de photographie (pour les détails voir la partie Photographie). Plus que l’aboutissement d’une vocation, ce travail présentait pour moi l’avantage d’être au confluent de deux passions, la photo et la pédagogie (j’étais alors étudiant en psychologie).
En 1994 la première grande vague du Web à généré une très forte demande en formation. J’ai alors commencé à travailler comme formateur indépendant (voir pourquoi dans la partie Internet), créant les modules de formation Internet chez mes différents employeurs (le thème était tout nouveau et les formations afférentes n’existaient pas).

J’ai ainsi créé la formation Internet pour le CIPE (disparu aujourd’hui le CIPE faisait partie du groupe Sorio qui a donné naissance à Médiangles une société d’études sur le comportement des internautes rachetée depuis par Ipsos et à l’agence de communication L’Agence), ou encore chez Pyramyd (une entreprise de formation spécialisée (et réputée) dans les arts graphiques).
J’avais deux grandes catégories de publics, des gens de marketing et des graphistes.Les premiers venaient essayer de comprendre en quoi Internet pouvait modifier leur façon de travailler, les seconds eux étaient là pour des raisons plus pratiques. A cette époque ce qui allait devenir les web agencies n’existaient pas et les premiers faiseurs de sites étaient les studios de création graphiques. Tout allait tellement vite que certains de mes stagiaires venaient avec comme support d’exercice.. des travaux à remettre à leur clients.

Au fur et à mesure du développement d’internet, je suis également intervenu dans d’autres contextes comme le cursus de formation continue de l’Université de Nanterre ou de façon plus ponctuelle pour différents organismes comme l’ESSEC ou pour des clients directs (Siemens, Grollier, Michelin, La Poste..). Internet devenant une composante normale de la vie d’entreprise, les publics se sont graduellement diversifés.