La leçon d’Amérique


En attendant que ma cafetière remplisse son office, je jette un oeil aux news. L’actualité internationale est limpide : Trump c’est LE mal.
À titre personnel, je trouve l’émotion devant les Trumpitudes aussi inquiétante que ces dernières. Cette émotion montre bien qu’on vote en fonction de l’émotion suscitée par les communicants des candidats et pas en fonction d’une idée ou d’un programme. Trump ne fait rien d’autre que ce qu’il a annoncé.. ce qui n’est pas si courant, on peut au moins lui reconnaître ce mérite.

En fait Trump est un mec super novateur, une sorte de précurseur, un OVNI salutaire. Pour la première fois depuis longtemps un politicien fait ce qu’il a annoncé pendant sa campagne.. forcément ça émeut on a pas l’habitude, ça choque. Il est vrai que de ce côté-ci de l’Atlantique, on a plutôt l’habitude d’avoir une demi-érection devant un type arrivé sur un malentendu parce que le pressenti est tombé pour viol, et qui nous annonce que son ennemi c’est la finance pour dans la foulée nommer comme ministre de l’économie un gars entré en politique par le PS parce que à droite c’était bouché, lequel une fois nommé après avoir annoncé qu’il n’était pas du tout socialiste se dépêche de générer une loi sur le travail que même la droite n’aurait même pas oser proposer de peur de… là on est dans le normal.

Incidemment, faire ce qu’il annonce, François Fillon a qui on fait bien des misères est exactement dans le même cas

..ok ok on pourra objecter qu’il a parfois un peu exagéré

À propos de ce pauvre François, ce que je trouve scandaleux, ce n’est pas qu’il ait piqué des monceaux d’argent public (sur ce point mon petit doigt me susurre qu’il doit être loin d’être le seul, et à sa place si ça se trouve j’aurais fait pareil) .
Ce que je trouve scandaleux c’est qu’à priori c’est légal, qu’à priori il est prévu qu’il soit possible de piocher à pleines mains dans les caisses de l’état (façon allégorique de désigner le pognon de nos impôts) sous des prétextes fallacieux (euphémisme).
Le simple fait que l’éventuelle légalité de ce braquage n’ait pas provoqué plus de remous en dit long sur le fonctionnement de notre monarchie république.

Je ne rêve pas de tel ou tel candidat, je rêve à titre personnel d’un président qui soit un simple employé de la République, un employé en charge de mettre en œuvre un programme, une direction, sur lequel une majorité de mes concitoyens s’est prononcée. Ça se fait plus ou moins dans les pays du Nord et je n’ai pas l’impression qu’ils soient éminemment plus malheureux que nous.… bon, la cafetière siffle, j’arrête avant de dire des conneries.

Ah si… ami journaliste, tu devrais jeter un oeil à ça, je subodore que ça doit marcher aussi chez nous :

À l’heure du Big Data et autres rigolades, il est un peu surréaliste que la seule chose que Big Brother ne watche pas, ce soit les bobards de nos représentants. Les rubriques « décodage » et autres pitreries dont se glorifient les journaux sont une honte, qui valide le fait qu’on peut dire absolument n’importe quoi sans risque d’être démenti, si ce n’est plus tard, lorsque les regards sont tournés ailleurs, vers d’autres bobards en cours. En 2017 il devrait être possible à n’importe qu’elle émission de télé de vérifier en temps  quasi réel, les affirmations proférées sur son antenne.

Et merde, j’avais dit que j’arrêtais avant de dire des conneries…..

6 réponses sur “La leçon d’Amérique”

  1. Pays du nord, pays du nord, t’as que ça à la bouche mais à chaque fois que tu y vas, tu dis que ça caille et tout et tout. Alors s’il faut se cailler pour avoir des gens honnêtes, je me demande si ça vaut le coup. Le ciel de Sicile est tellement plus lumineux.

    1. J’avoue une certaines fascination pour la pratique « normale » de la politique dans les pays du Nord (rien que les hollandais sur ce point sont extrêmement différents de nous pourtant c’est officiellement une monarchie alors qu’il sont des milliards de fois moins monarchiques que nous en pratique).
      Ce qui me choque profondément dans l’histoire Fillon c’est pas ce qu’il a fait (à a place j’aurais probablement fait pareil et la plupart de ceux qui le fustigent auraient fait de même) ce qui me choque c’est que globalement il pouvait légalement le faire (sous réserve que sa femme pointe de temps à autre à l’assemblée), sans avoir de compte à rendre à personne, et ça c’est pas normal.

Vous pouvez laisser un commentaire