L’injonction de voter me gonfle

Ce dessin est de © Joann Sfar
Ce dessin est de © Joann Sfar

Note introductive : ce qui suit est mal, ça ne se dit pas, donc si tu n’aimes pas ce qui est mal et ce qui ne se dit pas, ne lit pas, ça t’évitera de me jeter des cailloux (je préfère cette option)

À chaque élection la mécanique est la même : haro sur les abstentionnistes qui auraient tous les torts (on est en droit de se demander si par hasard ce ne serait pas un abstentionniste qui a conçu la coque du Titanic).

Haro sur les abstentionnistes parce que voter c’est bien, c’est normal, c’est républicain c’est ….. (placez à la place des pointillés le qualificatifs de votre choix), il y a plein de pays où ils ne peuvent pas voter etc…..

Je trouve cette vindicte infantile, pour ne pas dire indécente.

Ce serait sympa aussi de réaliser que ce sont les votes, nos votes, qui ont placé au pouvoir en France, par la grâce du suffrage universel, les formidables élus, de droite comme de gauche, qui à force de faire tellement bien leur boulot, ont conduit une majorité de votants à se demander si le retour au moyen âge ne serait pas par hasard la solution à leurs problèmes.

Ce sont nos votes qui ont placés à la tête du pays ces gens qui ont fait tellement bien leur boulot qu’on en est arrivé comme conséquence, à ce qu’un parti qui il y a pas si longtemps était un groupuscule anecdotique est devenu, que ça défrise ou non (moi ça me défrise velu mais ça ne m’empêche pas de le constater), le premier parti de France.

Honte sur les abstentionnistes soit.. mais honte aussi sur les votants , un peu de modestie dans l’invective serait élégant, parce que au point où on en est, voter ce n’est pas changer les choses, c’est juste décaler l’échéance.

Note pour les distraits, décaler l’échéance parce que vote- > élus qui font n’importe quoi -> extrêmes qui montent -> vote pour faire barrage au Front National -> élus qui font n’importe quoi -> …..etc…

Décaler l’échéance, c’est peut-être mieux, c’est sans doute mieux, mais il serait bien d’en avoir conscience, c’est juste ça, pas plus.

L’option honnête serait d’ailleurs de renommer les élections.
Ça fait déjà pas mal de temps qu’on ne vote plus par conviction (enfin si, au premier tour pour se faire des frissons passagers) , mais pour faire barrage au Front National, autant que les élections s’appellent Barrage au Front National, comme ça au moins les choses seraient claires.

L’option intelligente serait de se dire que si les élections servent uniquement à Faire barrage au FN, alors il ne serait pas forcément idiot de repenser globalement le système, parce que on est là quand même assez loin de l’idéal démocratique.

Cette époque me fatigue…il y a des jours ou je me dis que si les politicards n’étaient pas professionnels (ce qui est simple, il suffit de limiter le nombre de mandat possible à 1, compter jusqu’à 1 , même un énarque sait faire) et n’avaient pas la pression électorale, ils feraient peut-être mieux leur boulot.. et puis je me ressaisis….

Comme le dit très bien un poète reptilo-moldave du XVIIème siècle « En votant on a moins la chiasse après, mais on a quand même sérieusement mal au cul »

3 réponses sur “L’injonction de voter me gonfle”

  1. « Ce sont nos votes qui ont placés à la tête du pays ces gens… »
    On peut dire qu’à partir de 50% d’abstentionnistes la phrase suivante est tout aussi vraie :
    « Ce sont l’absence de votes qui ont placés à la tête du pays ces gens… »

    1. Bonjour,
      C’est sans doute exact, mais au fond donc, le résultat est le même.
      C’est pour ça que autant je trouve que voter est normal, autant pousser un cri de vierge effarouchée à chaque lendemain de premier tour en s’en prenant à ceux qui n’ont pas voté me parait comme je l’ai écrit infantile et indécent. Le vote ne sert plus à choisir qui est le plus apte a diriger le pays (ce qui est a priori un des fondamentaux du truc quand même) mais a exorciser la peur que suscite le résultat du vote précédent.

      J’ajouterais (parce qu’au fond tout tourne autour de ça) qu’il faudra bien un jour prendre au sérieux le FN et surtout les gens qui votent pour lui et avoir une attitude un poil plus intelligente et constructive que le « barrage au FN » qu’on nous ressort comme une poupée vaudoue à chaque second tour.

  2. On en revient toujours au même point, il faut que les votes blancs soient une bonne fois pour toute comptabilisés dans les suffrages exprimés et qu’au delà d’un certain pourcentage de vote blanc, l’élection soit annulée. Oui à une limitation à un mandat et pourquoi pas carrément des élus choisis par ex par tirage au sort ?

    https://www.change.org/p/pour-que-les-votes-blancs-soient-pris-en-compte-dans-les-suffrages-exprim%C3%A9s-regionales2015?recruiter=52718892&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

    Ce qui est certain c’est que ne pas voter pas que l’on est pas satisfait du personnel politique actuel est tout aussi puéril.

Vous pouvez laisser un commentaire