Jolie découverte : Apéro Riff 2

J’ai assisté ce soir à une petite manifestation fort sympathique qui présente tous les symptômes d’un truc qui un jour sera une grande manifestation fort sympathique, l’ApéroRiff deuxième du nom.
L’ApéroRiff est organisé par Pierre Journel ci devant tenancier de la Chaine Guitare (qui publie régulièrement un podcast très bien fichu sur le monde de la guitare avec force interviews de gratteux fameux) et par le tenancier du site Muzicosphère .
Je connaissais Pierre de façon purement électronique depuis les début du podcast .

Présent en tant qu’exposant à cet ApéroRiff un autre gaillard que je connais depuis longtemps uniquement par des biais électroniques : Daniel Patin inventeur et fabricant du génialissime médiator ergonomique Niglo.

Exposant car le concept de l’ApéroRiff reprend ce qui se pratique déjà dans les domaines technologiques avec des manifestations comme la Geek Live (organisée par le site Le Journal du Geek) Fanny’s Party organisé par Fanny Bouton ou encore le salon du site Les Numériques : un salon informel dans lequel des fabricants viennent faire essayer leurs produits à des participants dans une ambiance de soirée entre potes.

Etaient présents pour cette seconde édition
+ PMC Guitars : luthier de haut niveau
+ Meloduende : superbes guitares en métal
+ SR Guitars : des guitares de qualité à prix abordables
+ Doc Music Station : artisan fabricant de pédales boutiques de type Fuzz, Overdrive et clone de la fameuse Klon Centaur (Lucy’s Drive)
+ Les excellents médiators Le Niglo

L’ApéroRiff se tient en étage d’un joli café de la place du Colonel Fabien et sur le chemin du retour chez moi j’y suis donc passé en rentrant du boulot.
J’en ai retenu que les guitares SR sont vraiment bien finies et pas chères du tout. A côté il y avait deux luthiers beaucoup plus haut de gamme avec des grattes a tomber (je n’ai pas osé demander le prix, je n’aime pas me faire du mal).

6 réponses sur “Jolie découverte : Apéro Riff 2”

  1. Quelle évolution depuis le PCC de 2005, podcast dans lequel on découvrait la vie de la famille Journel au pays des caribous 😉

  2. Les guitares de ces luthiers sont vraiment moins chères qu’un custom shop Gibson. Là ça pique énormément. D’après ce que j’ai glané comme infos hier, on est dans une fourchette entre 2 000 à 3 000 euros. Une bonne réédition collector choice de gibson valant 8 000 boules, c’est donc envisageable. J’ai testé la forme Télé en aluminium, elle sonne magnifique avec un super manche. Les guitares de Pierre Marie sont géniales aussi.

Vous pouvez laisser un commentaire