Scoop : Amazon invente une technologie pour déconnecter la réflexion

Amazon n’est pas une entreprise très diserte sur ses activités mais publie néanmoins quelques chiffres (flatteurs, forcément flatteurs) qui permettent d’avoir une petite idée des opérations du géant américain.
Ainsi il y a pile un an, pour le CyberMonday 2012 Amazon avait communiqué quelques données ou l’on peut lire (je résume)

Shipping:

Amazon customers took advantage of free shipping over the holidays, saving hundreds of millions of dollars with Amazon Prime and Free Super Saver Shipping.
On its peak day, Amazon’s worldwide fulfillment network shipped over 15.6 million units across all product categories.
The last Prime One-Day Shipping order that was delivered in time for Christmas was placed on Dec. 22 at 11:52 p.m. PST and shipped to Fayetteville, GA. The item was Roxy Women’s Hot Cocoa Slippers.
The last Local Express Delivery order that was delivered in time for Christmas went to Seattle, WA. It was a Case Logic 14.1-Inch Laptop Attaché that was ordered at 11:44 a.m. PST on Christmas Eve and delivered at 2:44 p.m. PST.

Pour ceux qui serait mal à l’aise avec la langue de Clint Eastwood, On its peak day, Amazon’s worldwide fulfillment network shipped over 15.6 million units across all product categories signifie que le jour le plus chargé, Amazon a expédié 15,6 millions de produits dans le monde toutes catégories confondues.
Pour ceux qui seraient mal à l’aise avec l’arithmétique, il y a 3600 secondes par heure et 24 heures par jour soit (on retient son souffle) : 86400 secondes par jour.
Et je retiens deux, donc je divise 15,6 millions par 86400 ce qui nous donne…180 produits acheminés à la seconde. On va dire que le client Amazon est un boulimique et qu’il commande ses produits 10 par 10 donc cela nous donne 18 paquets expédiés à la seconde.

Le record a été établi le 26 novembre 2012 avec 26,5 millions de produits expédiés worldwide toutes catégories confondues, ce qui nous donne 306 produits à la seconde.

Cette journée s’annonce triste, voilà de quoi rigoler un bon coup

monde_amazon

Je sais, il est malséant de se moquer des pauvres gens du Monde qui sont innocents dans cette ridicule affaire (l’explication est plus bas) d’autant qu’il ne sont pas seuls

Etc, etc…
La source de tout ça ?
Une interview du génial (le mot est faible en l’espèce, La Poste en France avait tenté ce genre de poisson d’avril sans sans grand succès, alors que là c’est le carton intégral) Jef Bezos (ci-devant patron d’Amazon) dans le magazine 60 minutes de la chaine US CBS.

Drone-La-Poste_scalewidth_460
Le drône de la poste…

Le truc qui tue c’est que cette déclaration a été traitée avec une nouvelle technologie ultra-secrète sortie des services de R&D d’Amazon (son nom de code serait « Comm/Marketing »)  et qui a le pouvoir magique de déconnecter la réflexion, du coup personne ne s’est demandé si cela était légalement possible (ça n’est pas le cas) et surtout si cela était réaliste (euh.. comment dire, les mots me manquent..)….

Je recommande à Vincent Peillon pour régler une bonne fois pour toutes le pataquès des rythmes scolaires, d’annoncer qu’un commando de trois cuisiniers d’élite va sillonner la France en vélo pour aller préparer école par école la bouffe dans chaque cantine scolaire de France.

9 réflexions au sujet de « Scoop : Amazon invente une technologie pour déconnecter la réflexion »

  1. Merci, Luc, pour ce petit pas de côté fort à propos!

    Et que tous ceux qui ont relayé l’info ce matin se demandent maintenant: mais, si ce n’est pas vrai, pourquoi donc Amazon nous fait-il parler d’Amazon juste avant Noël? Et pourquoi donc pour nous faire dire qu’ils livrent plus vite que vite? Et pourquoi ils ne payent pas d’impôts? Ah, non, ça il ne faut pas en parler…

    Répondre

  2. Hello Luc ! Je ne t’ai pas bien suivi sur ce coup là :
    Quel rapport avec les chiffres d’expédition ?
    Pour le drone, il est clairement marqué dans le descriptif YouTube et sur la page PrimeAir sur Amazon :
    « Putting Prime Air into commercial use will take some number of years as we advance the technology and wait for the necessary FAA rules and regulations. »
    Ils n’ont pas dit que demain ils livreraient tous leur colis comme ça.

    Répondre

    1. Bonjour Bruno

      Tout d’abord ce n’est pas une critique d’Amazon qui a réussi le coup de pub de l’année, comme le fait justement remarquer Samuel, à trois semaines de Noël, se taper une campagne mondiale (radio, télé, papiers.. le full combo) gratuite sur la sophistication de ses systèmes de livraison lorsqu’on est un gros site ecommerce c’est très balaize (ce n’est pas de l’ironie)

      Pour le reste.

      Techniquement un drone ne peut pas faire ça, pas assez d’autonomie

      Techniquement un drone ne peut pas rentrer dans un immeuble

      Techniquement un drone ne peut pas demander au récipiendaire s’il est là et glisser un mot dans la boite aux lettres

      Techniquement un drone ne peut pas chercher une adresse tout seul

      Techniquement un drone demande un pilote et un pilote par livraison ça risque de faire un peu compliqué (c’est pour ça que dans son infinie mansuétude, notre Saigneur a inventé la camionnette UPS qui permet d’emporter plein de paquets avec un seul chauffeur). Je sais, il est annoncé l’inverse, j’imagine assez mal « d’ici quatre ou cinq ans » des drones automatiques volant dans le ciel américain…

      Les chiffres officiels d’Amazon donnent comme je l’ai indiqué 180 paquets envoyés à la seconde (hypothèse très très basse je me suis basé sur 10 produits par paquet) chacune des 86400 secondes que comporte une journée.
      Tu me rétorqueras que les gens habitant à 16km (chiffres avancés par Bezos) en doivent pas être légion et tu auras raison, il n’empêche que je vois mal en faisant abstraction de tout ce qui précède (et qui ne tient pas compte des questions légales) comment cette histoire abracadabrantesque serait jouable…. Ou alors les entrepôts Amazon sont globalement dans des zones vierges de toute habitation (ce qui est fort probable) et on en revient au postulat de départ, c’est un putain de joli coup de promo gratuite !!

      Répondre

      1. Je me permet de réagir que je ne peux etre d’accord avec ses fausse affirmation, tehniquement il est prevu que pour les livraisons pour maison (evidemment qu’ils vont pas livrer les appartements) ce qui sur des marché comme les USA et l’australie ou cela doit commencer, représente plus de 80% des destination, que le drone est autonome avec les coordonnées GPS (pas besoin de pilote), que c’est reservé au colis de petites taille mais qui la encore représente un % enorme des livraisons, que dans ses pays il ne dépose jamais les colis dans les boites au lettres mais devant les portes d’entrée, que le client soit la ou pas. etc etc
        donc oui c’est compliqué et oui ca prend du temps a mettre en place mais c’est certainement pas la technique qui l’empeche.

        Répondre

  3. Je suis assez d’accord avec ce que dit ararof, qui répond à plusieurs des points de ton commentaire Luc.
    L’autonomie est faible sur les petits drones « domestiques », mais j’imagine que sur des trucs plus pros et ceux de l’armée c’est autre chose, et en quelques années ça va surement évoluer.
    Moi les problèmes que je vois plutôt, c’est la détection des obstacles (poteaux, lignes électriques, éventuels autres drones etc…), la malveillance des gens (déjà sur YouTube plein d’américains disaient que le « ball trap amazon » allait pouvoir commencer !) et la sécurité (chute du drone).

    Répondre

    1. Je suis désolé ça ne répond a rien du tout .
      je maintiens que
      1) c’est le plus magistral coup de pub de l’année voire de la décennie (encore une fois une couverture mondiale radio, papier et télé gratuite il y en a pour des centaines de millions de brouzoufs)
      2) le jour ou des drones automatiques (donc là je zappe toutes mes objections quant à la faisabilité en terme de guidage ou d’autonomie, je prends un passeport du pays des bisounours et j’avale que Amazon va développer une catégorie spéciale de drones juste pour livrer les gens qui sont à 16 kms de ses entrepots ) le jour donc ou des drones automatiques sillonneront a basse altitude le ciel américain n’est pas pour demain, pas pour après demain et pas pour le jour d’après
      3) le fait que nous débattions de ça montre a quel point Jef Bezos est balaize, ce type a eu encore un coup de génie

      Répondre

Vous pouvez laisser un commentaire