En Europe, les ventes de vélos dépassent celles des voitures

Mise à jour 29 octobre 2013 : Un excellent papier du Financial Times pour compléter les aspects sociologiques, appliqués cette fois aux Etats Unis.

————————————————————

La NPR (National Public Radio , l’association des radios publiques américaines, en faisant dans la caricature, c’est un peu Radio France et ses radio nationales/locales, mais à l’échelle des Etats Unis et de leur structure fédérale), la NPR donc, vient de publier un article amusant montrant que pour la première fois, En Europe, les ventes de vélos ont dépassé celles des voitures.

car-and-bicycle-sales-2012Cet article s’appuie sur deux sources de statistiques fort sérieuses, d’un côté le COLIPED (Association européenne des fabricants et importateurs de pièces de cycle) pour les vélos et de l’autre l’ACEA (Association Européenne des Constructeurs Automobile) pour les autos.

L’élément déclencheur de cette petite étude est que pour la première fois depuis la fin de la guerre de 39, en Italie il s’est vendu l’année dernière plus de vélos que de voiture, phénomène remarquable dans un pays ou la culture du moteur à essence est comparable à celle du foot.
Les journalistes de la NPR plongent donc dans les stats disponibles et le constat est clair, l’année dernière, les ventes de vélos ont dépassé celles des voitures dans tous les pays européens à l’exception de la Belgique et du Luxembourg.

Le résultat est sympathique mais reflète surtout la lente progression du vélo parce que la comparaison entre une famille de produits sur le déclin et une famille de produits qui relève la tête n’est pas totalement équitable.
Comme le note le journaliste, les ventes de voitures sont à leur plus bas niveau depuis 20 ans et cela se produit au moment ou la récession économique commence a devenir très sensible en Europe.
Concomitamment la voiture perd lentement (il était temps) sa caractéristique d’objet statutaire, les jeunes générations ne rêvent plus d’avoir une bagnole.
De son côté le marché du vélo reste relativement stable. En pratique il s’agit donc plus d’un effondrement pour des raisons diverses (sociologiques, économiques etc..) des marchés automobile, que d’un rebond spectaculaire des marchés du cycle (pour référence, en France le marché du cycle était en 2012 à -9% en volume et -4,5% en valeur).

Cela dit il est agréable de lire des chiffres comme ça.

C’est d’autant plus agréable que le vélo est, comme le montre la vidéo ci-dessous un truc vieillot ennuyeux, clairement, pour l’adrénaline, le mazout is the only way to go

Une pensée sur “En Europe, les ventes de vélos dépassent celles des voitures”

Vous pouvez laisser un commentaire