C’est pas mal une ville le matin

Capture d’écran 2013-01-31 à 08.11.35

Je fais un boulot ou en gros je passe la moitié de l’année à mener une vie sédentaire pendant laquelle je fais de l’exercice, et l’autre moitié sur les routes.
Les 6 derniers mois de 2012, je les ai passés assis dans ma voiture de boulot à sillonner l’hexagone et en conséquence sans faire le moindre exercice tout en ingurgitant des quantités déraisonnables de choses pas recommandées mais bonnes.

Pour assaisonner le tout, j’ai déménagé ce qui m’a beaucoup rapproché de mon boulot et donc éliminé le vélo comme source d’exercice (je suis passé au départ de 2x20km jusqu’à mi 2012 pour faire La Celle Saint-Cloud/Saint-Denis, à 2×16 pour La Celle Saint-Cloud/Gennevilliers ensuite et désormais une grosse dizaine entre le 20ème ou j’habite désormais et Gennevilliers).

Bref, avant de ressauter en selle je me suis dit qu’il serait bien de me remettre en état physique potable. Je n’habite plus en lisière d’une forêt comme avant, mais néanmoins pas trop loin des Buttes Chaumont (un jardinet assez minuscule comparativement au bois que je fréquentais dans les Yvelines).
Et donc, j’ai recommencé à courir le matin depuis le jour de l’an (ok le lendemain). 6 puis 8km avant d’aller au bureau, et à partir du mois prochain (demain..) je passerai à 10km .

Capture d’écran 2013-01-31 à 07.49.59

Mon trajet me fait partir du haut de Belleville pour descendre jusqu’au minuscule parc des Buttes Chaumont où je fais plusieurs tours (avant 2 et désormais 3, il ne mesure que 2kms..) pour remonter vers la maison. Le tiers de mon parcours se déroule donc en ville pour descendre vers les Buttes puis en remonter. Je pars vers 6h30 pour rentrer une heure plus tard.
C’est une sensation toute nouvelle, j’ai commencé la course a pieds alors que j’habitais dans les Yvelines et donc j’ai toujours couru dans les bois. Coté agrément il n’y a pas photo, les bois c’est infiniment plus agréable, ça sent meilleur, c’est plus joli, plus serein etc.. Ceci étant traverser un petit bout de ville en courant au petit matin, à l’heure ou il n’y a dans les rues qu’une population très particulière et infiniment plus éparse que les hordes qui envahissent la ville ensuite, n’est pas sans charme.

Partir tôt permet de se glisser dans un rituel qui dispense de se poser les questions redoutables (« j’y vais.. j’y vais pas…j’me recouche..ou pas »).
Lit, basket, rue, pas le temps de réfléchir.
Ensuite c’est tous les matins la même petite piécette de théâtre avec au long de l’asphalte qui se déroule, les mêmes livreurs posant les mêmes paquets devant les mêmes boutiques, les mêmes boulangères arrangeant les mêmes viennoiseries devant leur vitrines, les mêmes tenanciers de bistrot remontant leur rideau.
Arrivé aux Buttes, les mêmes coureurs, tous les matins les mêmes (nous devons être une dizaine à cette heure), ce grand monsieur dégingandé sans âge qui court en crabe, ce type étrange qui trottine en agitant des haltères au dessus de sa tête, ces duos ou trios de jeunes hommes (cadres ? étudiants ?) à la foulée altière… un rituel plaisant. Ça ne vaut pas les forêts des Yvelines, mais ça me plait bien. Accessoirement c’est une façon sympa d’aborder les 53 printemps (mazette, dans 10 jours.. chienne de vie)

Ce premier mois de 2013 s’est extrêmement bien déroulé avec un peu plus de 200km, et au bout d’un mois 10 bpm de fréquence cardiaque en moins pour 1 km/h de plus. L’enjeu maintenant c’est de tenir le rythme au moins jusqu’à l’été.

6 réponses sur “C’est pas mal une ville le matin”

  1. Je confirme et signe : tu es une espèce gros malade (limite pervers parce que le coup des parcs on sait à quoi ça nous mène mon cher) 🙂

  2. Bon courage pour la suite !
    le meilleur arrive pour les coureurs de l’aube. J’attends avec impatience les moments où mon footing matinal finira avec le lever du soleil. C’est un court moment magique qui booste pour la journée.
    en attendant, se promener dans la ville encore endormie, avec ses lueurs, ses odeurs et son silence relatif, c’est vrai que c’est pas mal !
    Et l’esprit de Saint Cucufa n’est pas loin 😉

  3. Attention aux articulations et aux cartilages! C’est mieux le vélo dans cette optique.
    (Conseil d’un vieux de 74 ans qui faisait bcp de course à pied…)

    1. Sur le fond je suis assez d’accord, j’ai beaucoup fait (et je vais refaire) de vélo et c’est top.
      Disons que pour l’instant, les genoux et les hanches tiennent,et pourtant je n’échappe pas aux stigmates du temps.. j’ai de l’arthrose (c’est pas très glamour mais bon)

Vous pouvez laisser un commentaire