Tu seras « Public Happiness Coordinator » mon fils

L’emphase sur le social media me fait rire, vraiment rire, non pas que les réseaux ne soient pas importants, je crois même qu’ils sont fondamentaux, mais cette emphase me fait mourir de rire… rotfl comme on dit aujourd’hui.

Ok, c’est vrai ,  je suis médisant, le mouvement autour du social média a défaut d’avoir quoi que ce soit de media a au moins un rôle social puisque qu’il permet de proposer des stages gratuits à la sortie des écoles de commerce… autant de jeunes qu’on ne retrouve pas ensuite traînant dans les rues à des heures indues, à parler avec des vrais gens (en termes d’occupation de la jeunesse, le stage c’est  le digne successeur du service militaire, en plus sobre).

Je ne dois pas être complètement le seul à penser ça, une bande de petits facétieux a adapté le bon vieux pipotron à ce nouvel environnement, et franchement il y a du très bon à l’intérieur du dedans.

Ca se trouve ici

Pour rendre à César ce qui lui appartient, la source…

6 réponses sur “Tu seras « Public Happiness Coordinator » mon fils”

Vous pouvez laisser un commentaire