Des urnes, des hommes, des femmes, des chevaux

Il est intéressant qu’au moment ou on légalise le droit de cuissage, on ne parle au sujet de cette élection que d’hommes (Hollande, Sarkozy etc…) alors que c’est fondamentalement une affaire de femmes (et de cheval) :
Carla qui doit se demander si elle a vraiment opté pour le bon cheval
Ségolène qui doit se bouffer les doigts d’avoir quitté ce qui s’avère au bout du compte être le bon cheval
Valérie qui doit se demander ce matin si elle ne devrait pas essayer de marcher sur l’eau parce que c’est un vrai miracle qu’elle a réalisé en transformant en très peu de temps un dessert lacté flasque en cheval de course.
Marine qui doit se dire que tout se déroule selon les plans et que la phase 2 de sa stratégie va pouvoir commencer.

Laisser un commentaire

Vous pouvez laisser un commentaire