Photokina 2008 : La révolution en marche

Un coin de rideau vient d’être levé sur le premier acte de ce qui va être une véritable révolution (je pèse mes mots) dans la conception des appareils photo grand public.

La situation est compliquée parce que je n’ai pas le droit d’en parler, d’autre part la lecture des communiqués officiels est assez peu ambigüe.

www.four-thirds.org

A très bientôt pour plus d’infos

Dans l’intervalle, quelques réactions :
Phil Askey (DPreview) : This is without doubt the most exciting digital photography announcement this year. It’s fair to say that this « extension / addition » to the Four Thirds standard is finally able to deliver on the original promise of that format; considerably smaller and lighter lenses and bodies. Olympus are however keen to stress that this in no way replaces Four Thirds which will continue with new Four Thirds bodies and lenses in the future.

Chasseurs d’Images : […] Bref, c’est à une re-segmentation totale du marché à laquelle nous risquons d’assister et on comprendra mieux ces choix quand toutes les marques auront abattu leurs cartes, fin septembre.

30 réponses sur “Photokina 2008 : La révolution en marche”

  1. Au moment où les mégapixels ne veulent plus rien dire, on se recentre sur d’autres aspects comme les objectifs interchangeables sur les boitiers compacts. Pourquoi pas, ça donnera l’impression au photographe du dimanche (que je respecte!) qu’il y a encore plus de possibilité… pourquoi pas.

    Ca risque de semer la zizanie partout et à l’heure où les écrans wide remplissent les salons le terme four third me fait bien rire 🙂 Comme si on allait sortir d’un chapeau le Digital VHS 🙂

  2. Si c’est ce que les illustrations donnent à penser, superbe idée. Elle va répondre à de vrais besoins, y compris des besoins pro… et je pense à la production d’émission multimédia légère bien évidement.

  3. @Bitonio

    100% d’accord sur les pixels qui ne veulent plus rien dire.
    Pour le reste il ne s’agit pas de se recentrer sur les objectifs interchangeables (qui n’ont rien de nouveau) mais plutôt de repenser totalement la façon dont, dans un contexte numérique on peut concevoir un appareil à faire des images.
    Je suis l’arrière train en deux chaises parce que je ne peux pas donner de détails, ceci étant je suis à titre personnel assez passionné parce qui est en train e se passer, parce que c’est quelque chose que je réclame depuis des lustres, la première fois que j’en ai parlé ici c’était en.. 2003 : http://luc.saint-elie.com/2003/07/16/mon-appareil-photo-ideal/

    Cette annonce est en revanche l‘exact inverse de ça donnera l’impression au photographe du dimanche (que je respecte!) qu’il y a encore plus de possibilité. Ce que vous décrivez est la situation actuelle. On donne au photographe du dimanche (j’en suis) un appareil qui est lâchement dérivé de ceux vendus aux célèbres « amateurs avertis » lesquels sont eux-mêmes lâchement dérivé des appareils qu’utilisent ceux qui gagnent leur vie en déclenchant.
    Résultat en bout de chaine on a à peu près tous les inconvénients des échelons supérieurs, sans avoir d’avantage particulier.

    La démarche dont la première étape est annoncée aujourd’hui vise exactement à l’inverse : piocher dans l’arsenal numérique moderne (et il y a des trucs bien dans l’arsenal numérique moderne…) tout ce qui peut permettre à Mr ToutLeMonde de prendre son pied en faisant des images sans avoir à faire semblant d’être ce qu’il n’est pas.

  4. En fait, leur communication n’est pour l’instant pas très grand public, vu que c’est complètement incompréhensible tant qu’on ne sait pas ce qu’est « Four thirds ». En naviguant un peu, on voit que c’est une marque déposée par Olympus pour désigner sa gamme à objectifs interchangeables, mais je n’ai pas l’impression que le nom soit très connu du grand public ?

  5. le photographe du dimanche que je suis est très intéressé…
    si je traduis le CP en diagonale (imaginaire…) : Panasonic annonce son nouveau appareil photo « reflex ». il a la taille d’un compact et les fonctionnalités bonus qui vont bien (vidéo, visée sur l’écran) mais on peut quand même changer l’objectif, qui reste plus petit que ce que l’on l’habitude de voir…

    Il était temps 🙂

    Ma culture photo est très limitée, mais les (vieux) leica n’étaient pas un peu sur ce principe ?

    Car finalement, avant le numérique un compact faisait d’aussi bonnes photos qu’un reflex. il « suffisait » de mettre un bon objectif. ce qu’à fait leica (et d’autre surement)
    Avec le numérique, la « valeur » de l’objectif est fortement pondérée par les paramètres du capteur (taille, bruit, etc…) et les constructeur n’ont pas réussit (voulu) faire des compacts avec les qualités d’un reflex et ont surtout travaillé le capteur avec la course aux megapixels.

    Question subsidiaire, le capteur du LX3 est-il plus petit que celui d’un reflex pana ?

  6. Je pense que cela nous donnera des appareils très intéressants et comme tu le disais dans ton billet de 2003, peut être une sorte M grand publique et accessible. Peut être une sorte d’appareil à la croisé des chemins entre le bridge, le reflex et le compact évolué. Là je dis que le LX3 n’est que l’arbre qui cache une forêt de possibilités.

    Par contre, on perdra l’AF il me semble et la visée reflex est utile dans certaines conditions, mais s’il y a possibilité d’ajouter un viseur optique, je dis oui.

  7. En fait, en continuant de naviguer sur le site de « Four thirds » (pas terrible comme nom, difficile à prononcer), je m’aperçois que non, il n’y a pas qu’Olympus, et que c’est plus que leur gamme à objectif interchangeable. Y’a vraiment du travail à faire au niveau communication.

  8. @Damien B
    D’accord pour le côté peu clair et pas du tout grand public.
    L’idée du 4/3 était au départ de mettre au point un système vraiment numérique (et pas une adaptation de ce qui se faisait avec le film) permettant d’obtenir des appareils plus compacts (je résume). Ce concept passe par une redéfinition des principes optiques (avec des objectifs « télécentriques ») et par ailleurs se veut ouvert, donc avec une baïonnette pas obligatoirement propriétaire (on peut monter un objectif Olympus sur un reflex Panasonic et vice versa).

    Jusque là, la 4/3 a connu des mises en œuvres parfois formidables, souvent excessives, qui ont eu comme principal défaut d’oublier une des idées de base « proposer des appareils plus compacts ».
    En quelque sorte, le Micro 4/ 3 c’est .. le 4/3 tel qu’il aurait du commencer…

  9. @Julien

    Le LX3 est un compact, évolué, très sympa, mais un compact. Son capteur à la louche (je n’ai pas les dimensions exactes sous la main) doit être environ 6 ou 7 fois plus petit que celui d’un reflex.

    Contrepartie, cela permet d’avoir des optiques de course très peu volumineuses. Un zoom 24-60 ouvrant de f:2.0 à 24 à F:2,8 à 60, et couvrant le capteur d’un reflex serait énorme et vaudrait une fortune.

  10. Sincèrement, j’attendais aussi une annonce de ce type depuis belle lurette.
    Quelques constructeurs se sont essayés au compact qualitatif, mais le succès n’a pas été très probant. C’est sûr que conjuguer les avantages du compact et du réflex, ça fait rêver.

    On aimerai souvent un compact qui peut prendre des bonnes photos dans des conditions pas forcément idéales. Parce que transbahuter un boîtier + objectif(s), c’est quand même assez contraignant dans certaines situations.

    D’autant que les appareils que nous avons aujourd’hui, pour les amateurs experts dirons-nous, sont hérités des principes de l’argentique. Donnez un réflex à quelqu’un qui ne s’en est jamais servi, il ne comprendra pas pourquoi on ne vise pas à l’écran !

    Vivement qu’on en sache plus.

  11. @Ghusse

    C’est assez ça.
    Panasonic est très engagé dans l’appareil photo grand public de qualité (à ne pas confondre avec les appareils professionnels).
    Le 4/3 a un potentiel énorme en la matière, simplement les mises en œuvre jusque là n’ont pas mis en avant sa promesse de base, notamment pacque ces mises en œuvre ne faisaient souvent que replacer le 4/3 dans un contexte global complètement tiré de l’analogique..
    La, on passe la vitesse supérieure en s’affranchissant de l’existant.

    A ça j’ajouterais que Pana a apporté au 4/3 (et plus largement au reflex classique) la fonction LiveView qui permet précisément de viser sur l’écran y compris avec le système à miroirs, et que là on verra qu’il existe d’autres alternatives encore qui n‘avaient pas forcément été utilisées jusque là dans un appareil grand public.

  12. bonjour
    je comprend mieux, maintenant, les allusions quand au successeur du FZ50. il pourrait bien être équipé de cette nouvelle monture !
    pour : les objectifs interchangeables avec, peut-être, une meilleure qualité
    contre : fini le super zoom compact et « économique »
    tout-en-un >>> obligation d’acheter une série d’objectifs
    wait and see… bientôt la photokina

  13. Oui, on sent qu’il pourrait se passer quelque chose d’intéressant (enfin mon CL digital ?), j’espère qu’on aura des précisions à Photokina ! Si l’appareil qui en découle s’approche un tant soit peu de ce que tu décrivais en 2003 comme appareil idéal, je suis intéressé !
    PS/ En revanche, seule ombre au tableau pour moi : après avoir appris la photo à l’ère de la pellicule 24×36, je ne suis vraiment pas fan du rapport 4/3…

  14. @chris35

    Bonjour,

    fini le super zoom compact et “économique”
    …Ou plus exactement « bonjour les deux options en matière de compacts », avec le « super zoom compact et économique » dont la lignée se poursuit avec le FZ28 et le XXX-XX(CENSURE)-XXXX-XXXX dont la lignée commence avec le XXX(CENSURE)XXX

  15. @thual

    Un CL numérique non, quand même pas (le télémètre est (hélas) passé de mode)
    Ce qui se prépare vise à faire table rase du passé. Tous les deux ans Pana pète les codes et cette fois ce sont els codes de l’appareil grand public sophistiqués qui vont sauter.

  16. @Luc : ce que j’ai vu suffit à me faire penser que les codes vont sauter. J’imagine en sachant ce que tu sais …

    Par contre, rendons à César, il me semble que Panasonic ne soit pas seul à bord !

  17. @Ghusse,

    Sur le 4/3 il n’y a pas d’ambigüité, Panasonic n’est pas seul, Olympus joue un grand rôle.
    Jusque là pour faire court Panasonic fournissait l’électronique (après Kodak aux débuts du format) et Olympus les parties mécaniques, sans parler de l’apport de sa gamme d’excellentes optiques.
    Regardez les reflex Panasonic de près et vous n’aurez pas de mal à en deviner la provenance. Cette fois les choses vont changer …

    Lorsque je parlais de « péter les codes » il faut replacer Panasonic dans son contexte : c’est un géant de l’électronique grand public, pas un traditionnel de la photo.
    Résultat , l’approche est beaucoup plus pragmatique :
    – 2004 première mise en place de stabilisteurs sur une gamme d’appareils photo.
    – 2006 première généralisation du grand angle sur une gamme d’appareils photo
    – 2007 première mise au point d’un système visant à aller en sens inverse de l’abracadabrante course au nombre de modes (le système iA des derniers Lumix)
    – 2008… suite dans quelques semaines.

  18. Hello,

    Très très intéressant tout ça…
    À la rédac’, deux points de vues s’opposent :
    — Renaud dit que tu prends beaucoup de risques à bavarder comme ça, et que si les pontes de Matsushita voient ça tu vas te retrouver avec les yakuza sur le dos avant d’avoir compris ;
    — je pense au contraire que les pontes de Matsushita doivent être super contents d’avoir un type aussi bon en teasing, «j’vous dis mais j’vous dis pas, essayez donc de deviner»…

    J’ai raison ou Renaud a tort ? ^_^

  19. (re)bonjour
    que ce doit être dur d’avoir certaines informations et de devoir écrire « -XX(CENSURE)-X… » !!!
    en ce qui concerne la série FZ7 / 8 … 28 je trouve qu’ils font légers (plastique) très loin du 50. j’ai eu un FZ7 avant mon 50 et je l’ai « refilé » à mon gendre (ça lui apprendra à me piquer ma fille (boutade)) mais bon Pana ne va pas me faire un appareil sur mesure.
    mais MERD… que c’est loin la Photokina !

  20. @Franck

    En fait vous avez tous les deux raison.
    J’ai un boulot qui est assez unique dans notre industrie et ça c’est assez plaisant, je me suis dit que j’allais continuer mon site dans les limites des contraintes de mon nouveau job et en essayant de proposer un espace intermédiaire entre le « totalement libre » (parce que forcément cet espace ne l’est pas, je suis employé par Panasonic) et le « pipeau marketingo-commercial » habituel.
    Quelque part entre les deux.
    Pour l’instant ça se passe plutôt bien parce que les gens des deux côtés me font confiance (bon parfois j’ai des points rouges qui bougent sur les murs de mon bureau mais globalement ça va) .

    Cela dit il faut également être clair, je ne dis pas tout ce que je sais et je le regrette parce que ce serait souvent plus simple
    Je peux par exemple commenter ce communiqué puisqu’il est officiel et public, mais pas dire le reste ce qui est bien dommage parce que ça répondrait à pas mal de questions évidentes.

    Mais au fond Renaud doit avoir raison parcequ’il est grand et qu’il est chef 🙂

  21. De toute façons je n’ai pas vraiment vu d’informations autre que celles déjà publiées sur le site internet.

    Ça fait du teasing par contre !

  22. Luc, petite question dont la réponse va être facile pour vous. Après avoir (encore plus) parcouru le site de 4/3, il me semble que l’option prise est d’avoir systématiquement le moteur pour la mise au point dans l’objectif ; j’ai bon ? Et qu’en est-il du diaphragmen, on est sans relais mécanique entre le boîtier et l’objo aussi ?

  23. Oui, la (pardon, les, va falloir s’y faire) les 4/3 sont des montures tout électriques, à l’instar de la Canon EF ou de la Sigma SA. Comme il n’y a aucune liaison mécanique, il faut un moteur dans l’objectif pour la mise au point et un autre (ou un simple électro-aimant ?) pour fermer le diaphragme.

  24. Bonjour Luc !!

    Un concept intéressant, malheureusement sans beaucoup d’éléments plus précis dans ton explication. Je te comprends, tu ne peux rien divulguer pour le moment. Par contre tu pourrais peut être nous dire un peu plus au sujet de la visée : numérique style bridge (dans ce cas je n’achèterais jamais) ou télémétrique à la manière Leica ?

    Personnellement, la visée numérique ne me donnera jamais l’envie de prendre une photo.

  25. Luc, si on pouvait utiliser de bonnes vieilles optiques M sur le nouveau Micro 4/3, tu ne nous le dirais pas, hein ? D’un autre côté, tu parles de faire table rase du passé, alors je n’y crois plus trop…

  26. @thual

    Alors là non, pas du tout.

    Le projet Micro 4/3 est deux choses en même temps.
    La première c’est tout simplement le 4/3 tel qu’il aurait du être dès le départ, c’est-à-dire un ensemble de concepts qui permette de proposer au grand public, des matériels d’excellente qualité avec un volume plus raisonnable, et surtout qui fasse passer le matériel photo grand public haut de gamme dans le champ de la modernité technologique au lieu de la cantonner à singer parfois bien, souvent mal, le matériel professionnel..
    La seconde, elle qui est liée au fait que le Micro 4/3 arrive 6 ans après le 4/3 initial, 6 ans pendant lesquels beaucoup de choses ont changé, c’est la mise en place d’un ensemble de dispositifs qui permettent de faire exploser les frontières héritées de l’argentique, en s’ouvrant au fil des évolutions de matériel, beaucoup d’autres possibilités comme par exemple estomper la distinction assez anachronique (dans un contexte grand public) entre photo et vidéo.

    Il n’y a rien d’extraordinaire à ça, les Smartphones ont fait par exemple exploser les frontières entre téléphone et PDA, le MP3 (et les autres formats audio) a fait exploser les frontières entre écoute, achat, diffusion musicale etc etc..
    La photo grand public haut de gamme est la dernière discipline ludique (parce que la photo c’est du loisir) à être restée cantonnée à des adaptations maladroites de son héritage historique (kje parle de « grand public haut de gamme » parce qu’il y a longtemps que les compacts ont eux fait leur révolution).

    Le projet Micro 4/3 est donc un concept destiné au grand public et qui va se mettre en place graduellement.

Vous pouvez laisser un commentaire