Faire du HDR à main levée avec un compact automatique (Lumix FX500)

Le High Dynamic Range (Plage dynamique étendue) est une technique qui vise à créer une image avec à la fois des ombres bien détaillées et des hautes lumières qui ne sont pas brulées. Pour cela l’opération consiste à générer une seule photo à partir de plusieurs prises de vues au cadrage identique mais à l’exposition différente.
En procédant de la sorte, on récupère les ombres de l’une et les hautes lumières de l’autre. Le résultat est une image qui propose une palette de tons plus étendue que celle dont l’appareil est par défaut capable sur une seule image.

Pour les prises de vues, la technique consiste à se mettre sur un pied (euh..plus exactement à mettre l’appareil sur un pied) puis à prendre une série d’images avec des réglages différents, de sous-exposé à sur-exposé.
La conséquence théorique de cette description technique, est que faire du HDR suppose de disposer d’un reflex et d’un trépied.

Bien sur, un reflex et un trépied c’est l’idéal, mais il est tout à fait possible de faire du HDR avec un compact automatique et à main levée, si le compact en question est propose une fonction de bracketing de l’exposition. C’est le cas du Lumix FX500 que j’ai utilisé.

Le bracketting, est une technique qui justement consiste à prendre plusieurs vues en décalant les réglages (sur certains appareil on dispose d’un bracketting de l’exposition et également d’un bracketting de la mise au point, chaque image étant prise avec une mise au point légèrement décalée par rapport à la précédente).

Puisque le HDR consiste à associer plusieurs images au cadrage identique mais à l’exposition différente, comment est ce qu’il est possible de la faire à main levée ??

Tout simplement en essayant de bouger le moins possible et en réservant l’exercice aux prises de vue par beau temps.. de cette façon le temps de pose est très court, le risque de bouger/décaler amoindri.
Bien sur, sauf à être yogi depuis 15 générations vous allez bouger légèrement entre deux prises de vues, mais ça n’est pas grave car les logiciels utilisés pour associer les photos possèdent une fonction qui permet, si le décalage entre les vues est minimal, de le supprimer et de superposer impeccablement les différentes vues (magique non ?)

Bon , assez de blabla, passons aux photos.
Voici trois images des bains thermaux romains de Bath en Angleterre. La première est exposée normalement, la seconde et la troisième respectivement surexposée et sous exposée d’un diaphragme.
Pour cela j’ai réglé le correcteur d’exposition du FX500 sur -1, 0 et +1

Bonne expo-1+1

Un petit passage dans le logiciel Photomatix (pour Mac, il en existe une floppée d’autres, dont certains gratuits, surtout pour windows)…

Photomatix

Et voilà le résultat.

HDR

J’ai volontairement exagéré la saturation parce que j’aime bien le côté un peu BD que cela donne à l’image.

Picturenaut : Un logiciel gratuit de HDR pour PC : www.hdrlabs.com/picturenaut/

6 réflexions au sujet de « Faire du HDR à main levée avec un compact automatique (Lumix FX500) »

  1. Ca donne un effet super sympa, il faudrait que je test ça, merci pour ce petit tutoriel.

    Répondre

  2. Merci !

    L’explication était un brin succincte, dès que j’ai deux minutes je ferai un petit truc plus détaillé là dessus.

    Répondre

  3. On peut aussi utiliser le retardateur, ça permet de bouger le moins possible lors du déclenchement.

    Répondre

  4. Je ne suis pas sûr de bien comprendre…

    Dans sa documentation sur la gamme 2008, Panasonic indique que la fonction Auto Bracketing (disponible sur tous ses appareils) « prend trois photos avec des expositions légèrement différentes (+/- 1/3 – 1 pas EV). Il ne vous reste plus ensuite qu’à choisir celle que vous souhaitez conserver ».

    Est-ce que l’appareil prend une sorte de rafale et enregistre 3 photos, ou est-ce qu’il prend une seule photo à l’exposition choisie et la retraite pour en créer 2 supplémentaires en assombrissant ou éclaircissant l’original ?

    Et s’il s’agit d’une fonction automatique de type rafale, où est le risque de bouger entre deux prises de vue puisqu’il n’y aurait aucun réglage à modifier ?

    Répondre

  5. @Olivier
    prend trois photos avec des expositions légèrement différentes (+/- 1/3 – 1 pas EV). Il ne vous reste plus ensuite qu’à choisir celle que vous souhaitez conserver”.

    C’est exactement ça. Le FX500 a pris une rafale de trois photos, exposées différemment : une a -1 EV, une a +1 EV et une à la bonne expo théorique.

    Ensuite j’ai mélangé les trois dans un logiciel spécial.

    Si j’ai un peu de temps, je ferais un petit tutorial pratique sur la manip.

    Le paysage en page d’accueil (http://luc.saint-elie.com/2008/05/25/lense-camp-dans-le-verdon/) est fait de la même façon, mais cette fois j’ai pris les trois photos en décalant manuellement l’exposition et le tout sur pied.

    Et s’il s’agit d’une fonction automatique de type rafale, où est le risque de bouger entre deux prises de vue puisqu’il n’y aurait aucun réglage à modifier ?

    Parce qu’il est difficile de rester strictement immobile pendant une seconde (ou une demi seconde).

    Répondre

Vous pouvez laisser un commentaire