Première étape

Dans la reconquête d’un physique digne de ce nom, la première étape était de repasser sous la barre des 100kgs, la seconde sera de passer sous les 95, la troisième sous les 90, la quatrième sous les 85. Ensuite je ne pense pas que cela soit raisonnablement possible.
Je recommencerais le vélo lorsque j’en serai à la troisième étape (90).
Cette première étape est atteinte ce matin. En fait elle l’était hier, mais deux jours de suite, c’est plus sur.
Les choses se passent plutôt bien, je me sens bien, la sensation de faim a disparu, mais en revanche la compulsion à bouffer elle est toujours là.
Je me suis fait d’ailleurs, hier un test sur ce dernier point. Nous sommes sortis faire quelques courses et nous balader, ma moitié qui avait faim s’est arrêtée dans une petite rue perpendiculaire au grand axe, entre Darty et la FNAC des Ternes, petite rue qui a la particularité de n’être peuplée que de boutiques d’alimentation (c’est une rue piétonne).
Une vraie torture… dont je suis ressorti sans dommage.
En revanche l’annonce que j’entame un régime a le même effet anxiogène sur l’entourage que celui que j’avais remarqué il y a 8 ans lorsque j’avais fait la même chose. C’est tout à fait étonnant, il suffit d’annoncer que l’on veut maigrir pour que tout le monde se mettre à parler de bouffe. Au bureau la réaction a été unanime, je vais sans aucun doute trépasser et à la maison les reliefs du petit déjeuner n’ont jamais traîné aussi longtemps.

Vous pouvez laisser un commentaire