Recentrage

Recentrage parce que depuis l’été 2007 les choses sont sérieusement parties en vrille.. or nous sommes au printemps 2008.
Comme je l’ai écrit ici l’été dernier il m’est arrivé un gros pépin de santé, pépin qui outre me mettre à plat physiquement m’a beaucoup attaqué moralement.
Il a eu comme conséquence tout d’abord que j’ai d’un côté arrêté toute activité sportive et de l’autre que je me suis mis à bouffer comme un chancre avec un résultat assez prévisible, entre 15 kgs de plus.

C’en est suivi une période assez floue ou une semaine sur deux je décidais de me mettre au régime, une semaine sur deux de reprendre le sport etc.. sans pour autant ne rien faire.
Les choses ne se sont pas arrangées et c’est avec près de 20 kgs de plus qu’il y a 15 jours je me suis rendu en Espagne, à Valencia pour des raisons de boulot.

Le déclic est venu de ma chambre d’hôtel. Une chambre immense, à l’américaine, avec une salle de bain qui devait faire la taille de mon salon, et dans cette salle de bains, je me suis vu à poil, en pied et avec du recul….

Le constat est à peu près sans appel, je suis devenu obèse, et c’est une idée qui me déplait fortement, et encore là, je suis gentil, c’est une idée qui me fait horreur.
J’ai donc décidé de me reprendre (d’où le titre « recentrage ») en faisant les choses dans l’ordre. Tout d’abord je vais revenir à un poids normal, ensuite je vais réenclencher la dynamique sportive.
Pour essayer de réduire dans des délais les plus brefs ce problème de poids, je me suis lancé lundi dernier dans un régime à base de protéines. C’est une méthode très contestée, sans doute à juste titre, mais qui m’avait réussi par le passé.
Je suis donc parti, lundi à 103 kgs, l’objectif étant d’en être aux alentours de 80/85 d’ici l’été, ce qui est très jouable.

Tout ça n’est guère flatteur ou valorisant, pourquoi l’écrire ici ? Tout d’abord parce que ce blog est assez confidentiel donc ça ne m’engage pas à grand chose… non ce n’est pas vrai (enfin si c’est vrai mais ce n’est pas la vraie raison). Ensuite (et surtout) parce que écrire ça c’est aussi une forme de déclaration officielle pour m’obliger à ne pas reculer.

Vous pouvez laisser un commentaire