Un regard original sur l’industrie photo

Capital propose un intéressant papier sur les clefs de la réussite des Lumix : la techno au service de la simplicité d’usage et de la qualité des images produites.

Bien qu’émaillé de pas mal d’approximations (( Par exemple la détection de visage n’a pas été introduite par Canon en 2006 mais, si ma mémoire est bonne, par Nikon en 2005 sur les COOLPIX 7900/5900 et 7600. La technicité de Panasonic en matière d’automatisme n’est pas à chercher dans la détection de visage, qui est une technologie totalement banalisée, mais plutôt dans la gestion intelligente des automatismes, qui elle, reste pour l’instant unique aux Lumix.
La détection de visage est banalisée pour une raison simple, en général cette technologie est intégrée par les constructeurs mais développée par de petites sociétés. Les premiers Coolpix utilisaient le logiciel FaceIt développé par Identix et aujourd’hui la plupart des constructeurs utilisent du code en provenance de Fotonation.
Même remarque pour ce qui est de Pour la partie optique, en revanche, Panasonic n’avait rien en magasin. Il lui fallait donc trouver un allié. Et là, coup de maître, la direction a réussi à signer un accord avec le fabricant allemand Leica.. si effectivement l’apport en matière de savoir-faire de Leica est incontestable, dire que Panasonic n’avait rien en magasin est un rien leste. Pansonic a été le premier constructeur capable d’industrialiser les lentilles asphériques utilisées dans les zooms et en est encore le principal fournisseur.)), cet article apporte un éclairage assez original sur les monde des constructeurs d’appareils photo et la rivalité technique et commerciale qui les oppose.

Précision: Philippe, à qui rien n’échappe, me fait, à juste titre, remarquer que si la mise en ligne du papier est récente (hier), en fait, cet article a été publié en octobre dernier dans la version papier de Capital.

Une pensée sur “Un regard original sur l’industrie photo”

  1. De mémoire également (Kina 06), il me semble que Fuji a été dans les premiers à vraiment communiquer sur la technologie de reconnaissance des visages… non?

Vous pouvez laisser un commentaire