Rêvons un peu

P1010218Selon le mensuel britannique Amateur Photographer, Leica devrait annoncer à la Photokina (qui se déroule en septembre en Allemagne, à Cologne, la ville natale de ma moitié), une véritable version numérique de l’archimythique M : un appareil à télémètre équipé d’un capteur 24×36.

>>A lire ici

Si vous ignorez ce qu’est un M, en version courte c’est le plus formidable appareil photo ayant été créé, une merveille, optique, mécanique.. et une horreur ergonomique (mais bon le reste fait aisément passer les menus détails qui par exemple exigeaient d’avoir trois mains habiles pour changer le film).

Pour donner une idée de ce à quoi ça ressemble j’ai fait une petit photo et une petite vidéo (euh.. bon ok, vite fait sur mon balcon) de mon vieux M4.

Message perso : cher Père Noël, si tu as deux minutes, passe me voir, faut qu’on cause…


Mon vieux Leica M4 from Luc Saint-Elie on Vimeo.

7 réflexions au sujet de « Rêvons un peu »

  1. Je sens bien que ce vieux machin argentique t’encombre et prend la poussière chez toi… Avoue que tu a failli le lacher innocemment du balcon, hein ?
    Allez, je me sacrifie et je t’en débarrasse quand tu veux ! sympa, non ?
    😉

    Répondre

  2. Toujours aussi foutage de gueule le prix de l’option : 1200 euros pour un obturateur plus discret et un verre de protection amélioré 😉 Sans compter que Leica a augmenté le prix du M8 il y a quelque mois de manière honteuse (800 euros en plus si ma mémoire est bonne)… Je n’ose même pas imaginer le prix de l’option full frame… 2000 euros ?
    Bref, passera pas par moi le Leica digital. Un bon vieux M6 fera tout autant l’affaire.

    Répondre

  3. Plutôt que de faire des additions couteuses sur le M8 (je n’ose pas imaginer le tarif de l’upgrade en full frame!) ils feraient mieux de lancer un M9 « toutes options » : les accros aux Leica – qui ont les moyens – suivront dans tous les cas…

    Répondre

  4. C’est vrai que Leica est honteusement cher mais c’est aussi pour cela que c’est un rêve.
    A sa sortie, il sera indisponible pour la plupart des budgets. Et pour ceux qui ont le porte-monnaie aussi gros que le désir de posséder ce bijou il y aura une liste d’attente de plusieurs mois alors patience est de mise.
    Cependant un vieux rêve reprend une place de me neurones depuis l’avènement du numérique, « je travaille pour m’offrir un Leica, un vrai »

    Répondre

Vous pouvez laisser un commentaire