Photo: L’intérêt de la visée reflex à l’ère numérique…

L’avantage du reflex c’est uniquement la qualité théorique de sa visée. Si aujourd’hui il faut un reflex pour avoir le droit d’utiliser des objectifs hors de prix et faire des photos en basse lumière, c’est pour des raisons marketing. Il y a eu par le passé des « compacts » à objectifs interchangeables.

Avec l’informatisation des boîtiers, la conception reflex ne se justifie plus que par la qualité de la visée, c’est pour cela que je peste régulièrement contre les reflex aux viseurs indigents et que je me réjouis lorsqu’un reflex possède un bon viseur.
Même la notion d’exactitude de la visée ne tient plus à l’heure des capteurs CMOS capables de fournir une image en permanence.
La visée permanente, c’est ce que les marketeurs appellent LiveView).. sauf que cette visée permanente telle qu’elle est installée sur les derniers modèles (Canon EOS 40D, Nikon D300, Panasonic L1 pour ne pas les nommer) ne sert pas à grand chose. Pour qu’elle ait du sens, il faut que l’écran soit orientable comme sur l’Olympus E330, qui en terme de concept est un appareil épatant, vraiment innovant, mais handicapé par son look de boite à savon, il n’a pas, doux euphémisme, fait un carton. Le Panasonic L10 pousse le concept plusieurs crans plus loin, en faisant de cette visée permanente quelque chose de vraiment intéressant.

Je ne comprends pas d’ailleurs pourquoi Olympus avec son système 4/3 s’obstine à courir derrière les reflex, alors qu’il pourrait faire le compact à petits objectifs très ouverts interchangeables, visée sur un écran orientable, dont tout le mode (enfin surtout moi.. ok) rêve.
Olympus a pourtant de l’expérience dans les petits appareils sophistiqués et ultra performants (cf les excellentissimes OM).

La visée reflex (avis très perso) ne se justifie que dans quelques cas bien précis (macro, gros téléobjectifs..) mais dans la majorité des cas, la visée sur un bon écran est franchement plus agréable pour le photographe comme pour le sujet. Dans ma jeunesse j’ai beaucoup bossé avec un vieux Rolleiflex et des Mamya C330 (des 6×6 avec visée sur le dessus) et vraiment c’est autre chose ((Ces 6×6 étaient justement reflex, mais dans ce cas la visée reflex servait uniquement à obtenir une image, ce que permet aujourd’hui l’électronique.)).

Un reflex ça se tient comme un fusil, c’est pas la meilleure façon de photographier quelqu’un.
Avec une visée sur écran, il y a un vrai « contact » entre le photographe et son environnement.
J’espère qu’un jour un marketeur s’en rendra compte.

5 réflexions au sujet de « Photo: L’intérêt de la visée reflex à l’ère numérique… »

  1. Oh putain, enfin quelqu’un qui pense la même chose que moi au sujet des appareils reflex actuels.
    Et que dire de ce côté « écran », interface entre le sujet et le photographe, telle une arme interposée entre eux, quoi de plus impersonnel …
    Non, vraiment je suis d’accord, ça sert à rien comme commentaire, certes, mais ça m’fait du bien 😉 .

    Un autre avantage de la visée sur écran adapté dans le cas des appareils numériques est la netteté.
    Je possède un Olympus c8080-wz (choisi et acheté en août 2004 pour la qualité de son image au détriment de ses défauts tel que l’absence de bague => zoom électromécanique, sa molesse en autofocus, etc), bref, et il est évident que des écrans n’ont pas de pareil équivalent pour rendre un fidèle aperçu de ce qui sera capturé, en revanche, leur taille limitée et l’interpolation de l’image faite nuisent à une bonne prévisualisation de cette dernière.

    En conditions de lumière difficiles on a parfois des surprise alors que sur l’écran, tout paraissait nickel-chrome.
    Y a encore du chemin mais la voie me semble plus appropriée.

    Après, concernant les « reflex », y a une sorte d’élitisme puant, et bcp de petites têtes bien-pensantes continueront tjs de s’extasier sur ses soi-disants avantages techniques, ceux-là même qui parlent photo par chiffres, et qui privilégient non pas l’esthétisme mais l’amour des performances.
    Particulièrement réducteur n’est-ce pas ?
    Bon, je vais pas déverser toute ma bile sur ces cons, ils sont légion et je les vomis régulièrement 🙂 .
    En tout cas, je vous rejoint dans votre critique.

    NB : j’ai un vieil Ikoflex I 850/16, la visée sur un verre dépoli, quel pied !

    Répondre

  2. ouais… sur la plupart des 6×6, la visée était à double objectif, sans miroir escamotable, hasselblab mis de côté. Mettre l’appareil contre la poitrine pour regarder de haut dans le soufflet, ce n’était pas non plus extrêmement pratique (d’ailleurs on avait la possibilité sur certains appareils de déployer une ligne de mire métallique pour se mettre à viser parallèle à l’axe de prise de vue. La visée réflex reste aujourd’hui une très bonne solution pour voir ce qu’on va photographier ou pour faire la mise au point correctement. Sans parler des problèmes liés à un écran : l’écran brille dans la pénombre, il consomme beaucoup et nécessite d’être vu de loin (plus de 20 ou 30 cm pour des personnes qui ne sont pas presbytes).

    Répondre

    1. Bonsoir
      La visée réflex reste aujourd’hui une très bonne solution pour voir ce qu’on va photographier
      .. ça c’est une légende urbaine. Sauf à taper dans les très haut e gamme les viseur reflex affichent entre 90 et 95% de l’image photographiée (c’est un héritage du film ou de rognage était une sécurité à ncause des caches diapo qui rognaient un bout d’image
      ou pour faire la mise au point correctement.
      Autre légende urbaine, les viseurs électroniques permettent de grossir par exemple un endroit précis de l’image pour affiner la mise au point.

      Répondre

      1. Entièrement d’accord avec Luc et Papa sur le reflex numérique ormis quelques utilisations particulières.
        Pour l’amateur moyen, sensible au chant des émarketeurs », le reflex est le Saint Graal qu’il faut absolument posséder pour pouvoir faire de « bonnes » photos !
        Il suffit de consulter les divers forums photos pour constater que beaucoup passent plus de temps à se prendre la tête avec leur matériel que de faire des photos ! Et quand on voit les photos, 99% auraient pu être faites avec un bon compact…

        Répondre

Vous pouvez laisser un commentaire