Cyfac Nerv acte 1

Entre mes soucis de santé et une foule de problèmes professionnels (en deux mois je suis passé à un souffle de rendre l’âme et deux de mes employeurs m’ont claqué entre les doigts, j’ai un solide sens de l’humour mais parfois il vacille un peu), je ne suis pas trop en état physique et moral de reprendre l’exercice. Je me suis fixé la fin de l’été comme date butoir. Dans l’intervalle, j’ai décidé de me construire un nouveau vélo.

Après avoir beaucoup lu, demandé, relu, j’ai arrêté mon choix sur un Cyfac Nerv. Cyfac est une entreprise artisanale hexagonale qui sous-traite des vélos pour des équipes professionnelles (lesquels vélos sont ensuite réétiquetés aux noms des fabricants-sponsors officiels) et qui a une production de cadres sur mesure.
Pour l’été 2007 Cyfac faisait une promo sur certains de ses modèles, dont le Nerv, dans les tailles standard.
J’ai donc commandé un Nerv en taille XL.

Un des avantages de passer par une entreprise artisanale, c’est que le plaisir de l’objet commence dès la commande.
Chez Cyfac lorsqu’on téléphone, on tombe sur le patron, un type adorable, qui n‘hésite pas à passer du temps pour expliquer les choses.
C’est lui qui m’a aidé à choisir le modèle et la taille, et c’est encore lui qui m’a expliqué comment se monte le jeu de direction (un Stronglight intégré). On est un peu loin de la grande distribution et c’est très agréable.

Le cadre est arrivé impeccablement emballé, avec une fourche en carbone (une Columbus Carve) et une tige de selle du même matériau.
Me reste plus qu’à le monter… c’est en cours.

Une pensée sur “Cyfac Nerv acte 1”

  1. Je ne connaissais cet autre blog, je suis abonné à audioblog et je m’impatientais de la publication de tes posts.
    Je voulais juste te souhaiter bon courage.
    Fan de l’objet vélo, tu m’as donné envie de dépoussiérer mon Lapierre pour entretenir ma carcasse et prendre quelques images au fil de la route.
    Luc

Vous pouvez laisser un commentaire