Tu veux ma photo ?

Un article original trouvé dans l’excellente lettre de la FING
Les idées exprimées sont intéressantes, futuristes mais intéressantes. Ce qui l’est également, intéressant, c’est la négation du rôle social/personnel de la photo, au nom justement du concept très mode de réseau social… drôle d’époque en fait ou pour rester dans le vent il faut à tout prix voir du réseau partout (réseau qui n’en est que meilleur si on peut le saupoudrer de social) alors que nous vivons une époque frénétiquement individualiste. Enfin bref, on a la déculpabilisation qu’on peut.

Des appareils photos sociaux
Par Hubert Guillaud le 19/06/2007
C’est Dave Winer qui a lancé l’idée. Il était en train d’attendre un train à Genève quand il a aperçu un homme prenant une photo dans sa direction. Il a alors eu l’idée de lui crier son adresse e-mail pour qu’il lui envoie une copie de l’image. L’idée lui est venue que son appareil photo devrait pouvoir le faire pour lui. “Nos appareils photos devraient pouvoir faire rayonner nos informations de contact. C’est alors que j’ai eu une meilleure idée encore : que se passerait-il si l’appareil photo, alors qu’il est en train de prendre son cliché, envoyait aussi l’image à tous les appareils photos à proximité ? (…) Mon appareil photo ou mon téléphone, tout au fond de mon sac, pourraient être capable de la récupérer.” Est-ce que cela ne changerait pas notre façon de faire du tourisme ? Les photos qu’on ramènerait à la maison seraient aussi celles des autres. Bien sûr, si nous ne voulons pas des photos des autres, on pourrait débrancher la fonctionnalité précise-t-il encore.

Une idée qui, malgré les difficultés techniques qu’elle présente, déclenche quelques réactions passionnées sur les blogs. Pour Thomas Hawk, président de Zoomr, ce que Dave Winer explique c’est que les gens ont un besoin naturel de voir ce qui est pertinent pour eux. Et de suggérer de modifier les appareils photos de Dave en permettant aux gens de diffuser leurs photos sur un site de partage intelligent qui prendrait en compte les données géographiques et temporelles pour développer des rapprochements. Thomas Hawk signale d’ailleurs une start-up, Eye-Fi, qui intègre du Wi-Fi dans une carte mémoire permettant de décharger ses photos directement sur un ordinateur ou sur l’internet. Pourrait-on demain, selon la borne Wi-Fi qu’on utilise pour transmettre ses photos, les étiqueter géographiquement automatiquement, ou va-t-on voir apparaître des GPS dans nos appareils de prise de vues ?

En tout cas, l’idée de rendre nos appareils photos plus sociaux est une idée qui mérite d’être creusée, vous ne trouvez pas ?

Lien permanent et réaction en ligne : http://www.internetactu.net/?p=7158

Vous pouvez laisser un commentaire