Moyenne trop moyenne

J’ai bouclé les 118 km des Hauts de Gally à un peu moins de 22 Km/h, la randonnée des Clochers d’Aragus à 22,4 km/h, mes premières sorties matinales à 23 Km/h.
Pour être tranquille, il faudrait que je sois capable de rouler à 30 Km/h.
Depuis quelque temps j’essaie de remonter cette moyenne pendant mes 35 km matinaux. En augmentation graduelle, je suis passé de 23 à 27,5 km/h vendredi.

Ce dimanche je voulais voir si cela avait de l’impact sur les sorties longues. J’avais prévu de faire un 100 Km avec le club, mais depuis samedi soir j’ai une douleur étrange dans le poumon droit, laquelle fait suite à une sorte de bronchite qui traîne depuis 3 semaines. Du coup je suis aux antibiotiques, et j’ai laissé tomber, dommage et à refaire donc.

Mais bon globalement j’approche lentement de cette barrière fatidique des 30 Km/h. Ensuite il faudra que je travaille le fait que pouvoir la tenir sur la longueur. Lorsque ce sera fait je pourrait aborder les sorties longues avec plus de sérénité.

Rouler à 25 de moyenne lorsqu’on peut tenir 30, c’est relax, tandis que rouler pendant un moment à 25 lorsqu’on plafonne a 23 (ce que j’ai fait pour mes dernières sorties longues) forcément c’est le mur assuré.

Une réflexion au sujet de « Moyenne trop moyenne »

  1. Pourquoi vouloir rouler plus vite?
    L’intérêt de ces sorties n’est il pas, avant tout, de se faire plaisir et de maintenir sa forme?
    Je sais bien qu’il y a chez toi une volonté de progresser mais alors pourquoi 30 km et pas 29 ou 31? Ah cette fascination des chiffres ronds!!!!

    Répondre

Vous pouvez laisser un commentaire