La tête sans les jambes

Ce dimanche, « sortie club » à l’occasion d’une sortie organisée par un club voisin. Au total 115 km avec une petite particularité par rapport à la dernière sortie longue : j’ai essayé de finir seul.
Le même phénomène que la dernière fois s’est reproduit : jusqu’à 80 km, pas trop de problème, manque clair de performance, mais pour le reste tout va bien. Ensuite, c’est la cata. J’étais avec un groupe de trois autres cyclistes du club et cette fois j’ai voulu voir si seul j’étais capable de finir. À 80 km je leur ai demandé de partir et de ne pas m’attendre.

Résultat en version courte : je suis rentré peu ou prou dans le même état que la dernière fois, peut être un poil moins à bout.
Résultat en version plus longue : après 80 km je n’ai plus de jambe et je dois finir avec la tête en m’accrochant à ce foutu guidon. La tête et les jambes c’est super, la tête sans les jambes ça marche, mais vraiment moyen. Ceci étant c’est un bon exercice de motivation.

Avantage de rouler en groupe dans un club , on apprend des choses. J’ai crevé de la roue avant, la même roue qui a déjà crevé dans la semaine (j’avais deux chambres à air avec moi et une super mini pompe achetée chez Décathlon. La réparation a été simple et rapide mais j’ai appris à cette occasion à examiner le pneu pour en virer le petit bout de caillou qui a percé la chambre.. et il était toujours là. C’est sans doute ce qui j’aurais du faire mercredi lorsque j’ai crevé la semaine dernière.

Autre point, un comparse m’a fait remarquer que ma selle était trop basse. Pendant mon périple solitaire je l’ai remontée un brin et effectivement ça a été beaucoup mieux.

Côté cardiaque ça baigne. Sur presque 5 heures d’effort, moyenne 119 et maxi 158.

Laisser un commentaire

Vous pouvez laisser un commentaire