Réflexions à propos des déclarations de Georges Frêche

Discussion ce matin avec des confrères autour de la dernière saillie de Georges Frêche, membre du Parti socialiste, ancien député de l’Hérault et ancien maire de Montpellier (1977-2004), président du conseil régional de Languedoc-Roussillon et président de la communauté d’agglomération de Montpellier depuis mars 2004.

Hier, lors du Conseil d’agglomération de Montpellier il aurait déclaré à propos de l’équipe de France de foot : «Dans cette équipe, il y a neuf blacks sur onze. La normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais, là, s’il y en a autant, c’est parce que les blancs sont nuls. J’ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze blacks.»

La réaction de la presse ce matin tourne autour du « dérapage » de Georges Frêche, qualificatif que je trouve parfaitement ridicule.

Un confrère me fait remarquer que « Mais nul « dérapage » quand le président de la République et tant d’autres regrettent le nombre selon eux anormalement bas de « minorités visibles » dans les médias.

Nul « dérapage » non plus quand, à longueur de journée, tel ou tel homme ou femme politique tient les propos convenus pour regretter le nombre anormalement bas selon eux (elles) de femmes sur les bancs de l’Assemblée nationale – et donc le nombre selon eux (elles) anormalement élevé d’hommes sur ces mêmes bancs. »

Non seulement j’abonde dans ce sens, mais j’irais même plus loin, je trouve que le terme de « dérapage » est pernicieux. Il suggère qu’il y a une route balisée de laquelle un politique ne peut pas se dégager.
Qu’on considère que Frêche a dit une ânerie est une chose fort défendable, mais parler de « dérapage » suggère qu’il doit le penser, mais pas le dire, ce qui me gène un brin.
Pire encore, cela va dans le sens qu’on pense combattre parce que cela suggère que c’est inconvenant, or ce qu’a dit Frêche n’est pas inconvenant, c’est inexact (ce qui est différent).

Petite revue de troupes :

Thierry Henry est Antillais (rappel : les Antillais sont français depuis 400 ans) né aux Ullis
Sylvain Wiltord est Antillais né à Neuilly sur Marne,
David Trézéguet est né à Rouen (d’un père certes Argentin)
William Gallas est Antillais (et né à Asnières)
Lilian Thurm est Antillais (et y est né, à Pointe à Pitre en l’occurrence)
Nicolas Anelka est Antillais (né à Versailles)
Louis Saha est né à Paris (république bananière du fin fond de l’Afrique Australe)
Florent Malouda est Guyanais (il faudra qu’on explique à Monsieur Frêche que ça fait partie de la France même en dehors des heures de lancement des fusées Ariane) né à Cayenne
Eric Abidal est Antillais (né à Lyon)
Alou Diarra est né à Villepinte (petite bourgade du Moyen Orient)
etc…

Parmi les « non français de pure souche certifiés AOC depuis quinze générations » il y a
Claude Makélélé qui est arrivé du Zaïre à… 4 ans
Patrick Viera arrivé du Sénégal à….8 ans

N’en déplaise à George Frêche le royaume de France comporte un certain nombre de régions où le français est « black ».

Il ne s’agit donc pas de « dérapage » mais plutôt d’une conception un brin lacunaire de l’histoire et de la géographie française.

Donc limiter le « traitement médiatique » de l’inculture de Monsieur Frêche à « il a fait un dérapage » me paraît assez leste et contre-productif parce que sur un plan strictement descriptif il a raison : l’équipe de France comporte beaucoup de noirs.
Se limiter à ce constat colorimétrique obère le fait que la France comporte un certain nombre de régions ou les gens sont noirs, même si elle a un peu de mal à l’admettre.

Sa saillie résonne exactement dans le sens de l’invasion migratoire chère à M. de Villiers alors que si on regarde de près le pedigree des gens de l’équipe de France, l’immense majorité de ces « backs » relèvent de populations qui n’ont pas immigré du tout, mais que la France est allée chercher autrefois pour les annexer. Avouons que vu sous cet angle c’est presque drôle.

Je regrette vraiment que les journaux traitent les âneries de Frêche uniquement sur le plan du courroux affecté, parce qu’il y aurait de bons papiers à faire.

Vous pouvez laisser un commentaire