Équipement anti-froid

Fatigué de cailler le matin, je suis allé samedi faire un tour chez Decathlon.
J’ai acheté deux maillots Boston « mi-saison » à manches longues, un noir et un rouge. Deux parce que avec mes sorties quotidiennes je dois laver le matériel tous les jours et donc parfois ça n’a pas le temps de sécher
Ce maillot Boston est extrêmement confortable, l’intérieur est très doux. Il est fabiqué dans un matériau synthétique avec un intérieur molletonné qui fait penser aux pulls polaires. Avantage non négligeable, la coupe est top et ce maillot qui est pourtant l’entrée de gamme est très élégant (bon, cela dit, a 7h30 du matin dans les bois, il n’y a pas foule pour s’en rendre compte, ok)

A ces maillots j’ai ajouté un coupe-vent (15 euros) toujours de la gamme Boston. Ce coupe vent (il est noir) est lui aussi bien coupé (il descend un peu plus derrière pour empêcher les coups de froid au dos), très confortable et bien aéré. Je peux courir une heure sans aucun souci avec le maillot et le coupe vent fermé. L’étanchéité est sans doute légère (il n’ a pas encore plu) mais il est probable qu’il est suffisant pour une pluie fine.

A noter un truc assez ridicule, le maillot a plus de petits éléments réfléchissants que le coupe-vent, ce qui fait que sans coupe-vent on est plus visible qu’avec (les mystères du marketing sont parfois vraiment insondables).

Pour compléter j’ai acquis un bonnet (7 euros) et des gants (7 euros aussi).
Si le rapport qualité prix des maillots et du coupe vent Boston sont formidables (la gamme Boston de Décathlon est vraiment bien) en revanche il doivent marger comme des malades sur le bonnet en véritable synthétique authentique. Cela dit il est chaud, les gants aussi, donc ça va.

Je cours depuis trois jours avec tout ce bazar et ça se passe très bien. J’ai conservé les shorts courts (mi-cuisses) parce que je n’ai pas froid aux jambes.

5 réponses sur “Équipement anti-froid”

  1. Salut,

    Finalement j’ai acheté le même maillot que toi.
    Effectivement ça tient très chaud avec un simple coupe vent on est parfaitement à l’abri.

    Je pense qu’il faudra attendre le mois de février (et encore tôt le matin) pour rajouter une sous couche… d’ici là…

    Au fait, Luc, après tes différents billets, j’ai attaqué les courses à jeûn (vers 6 heures). Je me fais des sorties d’endurance courte, soit une heure / 13 kms.
    J’ai trouvé là une nouvelle façon de s’entraîner, un nouveau type de sortie.
    J’ai donc redécoupé ma semaine en 4 sorties : 2 sorties le matin à jeûn, une sortie en fractionné, et une sortie d’endurance longue (20 kms).

  2. Bonjour Laurent,

    Disons qu’à l’origine pour moi courir le matin ça présente deux avantages :
    – le bois à côté de chez moi est désormais impraticable après 18 heures (limite..) à cause de l’obscurité
    – Le soir, sortir une heure ça fait quand même un trou dans la vie familiale

    Le matin lorsque je sors (vers 6h30/7h) ça roupille à la maison et le bois ou je cours est encore sombre mais il s’éclaire petit à petit au fur et à mesure. Je termine une heure plus tard avec presque plein jour.
    Sur un plan moral c’est vraiment plus agréable de courir du sombre à la lumière que l’inverse.
    Ensuite partir le ventre vide (je bois juste un peu) fait que je me sens plus léger et pour l’instant je n’ai ressenti aucun problème du genre hypoglycémie (cela dit je cours tranquille sans forcer).

    Pour ce qui est du fractionné il va falloir que je m’y mette, parce que si maintenant j’ai atteint un niveau d’endurance correct, côté vitesse c’est vraiment pas ça.
    Je dois arriver à tenir 11-12 km/h (je cours à 9/10 de moyenne mais il y a pas mal de côtes sur mon parcours) et il m’en faudrait facile un ou deux de mieux pour être à l’aise.

    Je me suis dit je j’attaquerais ça en début d’année, je vais finir 2006 avec des sorties linéaires et j’attaquerais 2007 avec des séances fractionnées de temps à autre…

Vous pouvez laisser un commentaire