Heure d’hiver

Mardi 31 octobre au matin.. 10 jours d’arrêt. Ma dernière sortie date du 21. Cela fait une semaine que j’a des pince-fesses quasiment tous les soirs et ce week-end nous sommes descendus à Marseille. Bref 10 jours à faire du gras. C’est vraiment la sensation que j’avais, une sensation de gonflement, d’immobilisme, avec d’un côté un manque de course et de l’autre une flemme grandissante qui m’a servir d’alibi pour cette pause (parce que je viens d’écrire « des pince-fesses tous les soirs, ce qui est exact, mais si j’avais vraiment cherché le temps de courir, j’en aurais trouvé un peu).

Dans le même temps c’est l’heure d’hiver, le soir il fait nuit noir quelle que soit l’heure à laquelle je rentre, j’ai donc décidé de courir le matin.

Premier essai ce matin, départ à 7 h 30. Il faisait frais, mais pas froid, je suis sorti avec mon short, et deux T Shirt en coton l’un sur l’autre, température impeccable. Juste un peu froid au bout des doigts (si ça se trouve, je vais devoir envisager des gants).
Sortie de 10 km sans regarder le cardio pour reprendre en douceur et au final un score correct : 9,6 de moyenne.
Courir le matin à jeun c’est vraiment agréable. Le côté « à jeun » fait que sur le plan pêche c’est pas la forme olympique, mais d’autre part je me suis senti très léger, agréablement léger et en outre la lente montée de la lumière est épatante sur un plan psychologique. Lorsque je suis sorti il faisait encore un peu sombre et tout le long de la course la lumière est montée comme pour m’accompagner jusqu’à la fin ou il faisait complètement jour. Expérience extra (de toute façon, ça tombe bien qu’elle soit extra puisque dorénavant c’est le matin que je vais courir).

Ce qui est moins correct c’est le bilan d’octobre que cette semaine de glande a totalement ruiné, je termine à 181 km alors que j’avais prévu de passer les 200.

From iSMARTtrain

Laisser un commentaire

Vous pouvez laisser un commentaire