Digilux 2 : Leica sort les griffes

Si vous êtes un lecteur attentif (et si vous ne l’êtes pas vous devriez avoir honte) vous avez déjà suivi la saga du pistage du Panasonic LC1, un appareil développé conjointement par Panasonic et Leica
Je présentais que Leica allait nous refaire le coup qu’il avaient fait avec Minolta à l’époque des Leica CL/Minolta CLE.. ça se confirme et bien plus rapidement que prévu.

Le Leica Digilux 2 devrait atteindre les revendeurs en début 2004 et surprise à un tarif très raisonnable (2000 euros environ).
Si 2000 euros vous paraissent chers, gardez à l’ésprit que c’est largement moins que ce que vaudrait le zoom Leica seul aux tarifs habituels du fabricant.
En gros le Digilux 2 c’est un zoom entièrement manuel 28-90 mm (équivalence 35mm) ouvert de 2 à 2,4 fourni avec un boîtier.

Le boîtier en question n’est pas inintéressant loin de là puisqu’il est équipé d’un capteur de 5 MP mais de 2/3 de pouce et non du minuscule 1/1.8 des G5, 5400, C5050 etc….
Conclusion ce capteur devrait être bien meilleur que les autres 5 MP notamment en basse lumière (because moins de bruit).. terrain de chasse classique des Leica.

  • Côté sensibilité le Digilux 2 propose 100, 200, 400 ISO (que les grincheux qui regrettent le manque de 800 , 1600 gardent à l’esprit que l’objectif est ouvert à 2 /2,4)
  • Sur le plan de l’exposition un automatisme Programme,les classiques priorité diaph et priorité temps de pose et le fonctionnement manuel( miam)
  • Trois systèmes de mesure, sélective spot et intégrale, mémorisation par appui à mi-course sur le déclencheur, bracketing, 2,7 vues /s sur 4 vues en rafale, balance des blancs réglable.
  • L’appareil à également un flash (bon ok il est peu probable que le proprio type de ce genre d’engin ne s’en serve jamais mais bon) et une griffe flash
  • Si vous reteniez votre souffle jusque là, lâchez vous.. non le Digilux n’a pas de télémètre mais un viseur électronique.
  • Particularité héritée de Panasonic, le boîtier utilise des Cartes SD/MMC alors qu’on se serait attendu à trouver du CompactFlash sur un appareil clairement destiné au marché du reportage professionnel.

Bref, à titre perso j’en salive d’avance. Ce boîtier est particulièrement judicieux parce que s’il est évident qu’il y a de la place pour un compact professionnel dans l’esprit des M, jusque là les japonais n’ont pas réussi à le produire. Nikon a raté le 5400, le G5 est très bien, mais avec un capteur trop petit , un objectif qui n’est pas du calibre de celui du Digilux et surtout c’est un appareil tout automatique.

Bravo Leica donc.

Une pensée sur “Digilux 2 : Leica sort les griffes”

  1. Oui mais une petite éraflure sur la lentille principale puis il faut deboursser minimum 400 à 500 euros chez « Procirep-Leica », donc autant revendre l’appareil avant que son côte-arguce ne baisse, je suis confronté à ce problème!!!!

Vous pouvez laisser un commentaire